• contact@clim-pac.fr

Prix de l’énergie en France en 2022 – Réduire votre consommation d’énergie

Durant ces dernières années, nous avons remarqué une évolution remarquable des prix de l’énergie en France. En effet, en 10 ans, le prix de l’électricité a augmenté de plus de 50 %. Ainsi, afin de faire face à la hausse des sommes sur les factures, un comportement responsable en termes de consommation d’énergie est nécessaire.

Quel est le prix de l’énergie en France en 2022 ?

Malheureusement, une hausse des prix de l’électricité est aussi prévue pour février 2022.

 

Nous pouvons dire que l’énergie est ce qui permet de produire la lumière, la chaleur ou encore le mouvement. Omniprésente dans notre quotidien, nous sommes devenus incapables de vivre sans elle. En effet, l’énergie est devenue un véritable besoin, voire une nécessité à toute activité, et ce, que ce soit dans le milieu industriel ou personnel. Toutefois, étant donné qu’elle est en perpétuelle évolution, nous ne pouvons pas fixer un prix fixe de l’énergie.

Dans cet article, nous allons essayer de répondre aux différentes questions qui tournent autour de l’énergie en France.

consommation d'énergie

Sommaire

 

I. Consommation d’énergie : définition de l’énergie

Il faut savoir que l’énergie se présente sous différentes formes avec plusieurs utilisations.

  • Pour commencer, nous trouvons l’énergie solaire en mesure d’être transformée en électricité (solaire photovoltaïque) ou en chaleur (solaire thermique).
  • Nous trouvons également une énergie mécanique des cours d’eau, des marées du vent en mesure d’être transformés en électricité.
  • Aussi, nous trouvons une énergie de combustion du pétrole, du gaz naturel, du charbon, de la biomasse ou encore des déchets. Ce type d’énergie est utilisé pour produire de l’électricité, de la chaleur.
  • De plus, il existe l’énergie géothermique des couches profondes de l’écorce terrestre. Elle est transformée en électricité ou en chaleur.

D’autre part, nous parlons également d’énergie utile, primaire ou finale.

 

I.1. L’énergie primaire

Il s’agit de l’énergie brute qui n’est pas transformée. Elle provient du rayonnement solaire, des déplacements du vent ou de l’eau. Elle a également pour source le pétrole, le charbon, l’uranium ou encore le gaz.

Une fois transformée, on obtient de l’énergie secondaire. Par exemple, le pétrole brut est transformé en fioul ou en essence.

 

I.2. L’énergie finale

Ce type d’énergie est directement transmis aux utilisateurs. Il peut être mécanique, électrique ou thermique.

 

I.3. L’énergie utile

Quant à cette énergie, c’est celle dont bénéficient les consommateurs, et ce, après la dernière transformation par leurs équipements. Par exemple, il s’agit de la lumière d’une lampe, le déplacement d’un véhicule ou encore la chaleur fournie par une chaudière.

 

I.4. D’où vient l’énergie ?

En règle générale, l’énergie provient principalement des ressources non renouvelables (fossiles ou fissiles) ou des ressources renouvelables.

 

I.4.a. Les ressources non renouvelables

Notons que ce type de ressources représente 80% des sources d’énergie utilisées dans le monde. Nous trouvons les énergies fossiles. Ici, nous parlons, bien évidemment, de pétrole, gaz naturel, le charbon, le lignite ou encore le gaz de schiste. Ces derniers dégagent lors de leur combustion une grande quantité d’énergie facilement utilisable.

Nous les utilisons principalement pour produire de l’électricité ou de la chaleur ou encore comme carburant.

D’autre part, nous retrouvons l’énergie nucléaire. La chaleur diffusée par la fission d’atomes radioactifs permet la transformation de l’eau en vapeur d’eau. Cette dernière va, par la suite, mettre en mouvement une turbine raccordée à un alternateur produisant de l’électricité.

Toutefois, il est important de souligner que la France ne possède pas de grandes ressources énergétiques fossiles ou fissiles. De ce fait, le pays doit mettre en place une politique énergétique pour assurer la sécurité d’approvisionnement de ces énergies.

 

I.4.b. Les ressources renouvelables

Comme leur nom l’indique, ce type d’énergie est permanent et très souvent intermittent. Quand on parle de ressource renouvelable, nous parlons bien évidemment d’énergie solaire, éolienne, hydraulique, géothermique ou encore de biomasse.

Il faut savoir que les énergies renouvelables sont en mesure d’émettre moins des GES et des polluants que les énergies fossiles. Elles ne produisent pas des déchets nucléaires.

Ce type d’énergie est en mesure de produire de l’électricité, de la chaleur ou des carburants.

 

II. De quoi est composé le prix de l’électricité ?

Le prix de l’électricité en France (prix du kWh d’électricité) se compose de :

  • Les coûts d’approvisionnement
  • Coûts d’acheminement réseau
  • Les coûts Commerciaux
  • Taxes et Contributions
  • Marge

 

II.1. Les coûts d’approvisionnement

Ils couvrent les frais d’achat et de stockage d’énergie. Les fournisseurs d’énergie ont 2 solutions :

  • Acheter de  l’électricité sur le marché de gros. Alors, le prix de l’énergie varie en fonction du prix des matières premières.
  • Racheter l’électricité à EDF, via l’ARENH.  Ils ont chacun un quota de 100 TWh. Le tarif de l’électricité est fixe. Il est de 42€/MWh.

Lorsque le quota est atteint, les fournisseurs d’énergie se tournent vers les marchés de gros. Ces derniers proposent généralement un prix du kWh qui se trouve moins cher que celui d’EDF.

 

II.2. Coûts d’acheminement réseau

Les coûts d’acheminement réseau, appelés tarif d’utilisation des réseaux publics d’électricité (TURPE), financent            l’activité du gestionnaire du réseau électrique en France, Enedis. Lorsqu’on achète l’électricité, il faut qu’elle arrive aux points de consommation à travers le réseau électrique.

 

II.3. Les coûts commerciaux

Ils concernent tout ce qui est lié à la vente de l’électricité : salaires des employés commerciaux, Certificats d’Économie d’Énergie (CEE), gestion de données clients… Les CEE ont été mis en place, depuis 2005, pour pousser les vendeurs d’énergie à faire promouvoir l’efficacité énergétique et inciter leurs clients à réaliser des économies d’énergie.

 

II.4. Taxes et contributions

On trouve 4 types de taxes et contributions :

  • La CTA (contribution tarifaire d’acheminement) : elle permet de financer la retraite du personnel de Enedis et de EDF ;
  • La CSPE (contribution au service public de l’électricité) : fixée à 22,50 €/MWh, elle permet de financer les actions du service public de l’électricité.
  • Les TCFE : les taxes sur la consommation finale d’électricité) sont destinées aux consommateurs dont la puissance maximale souscrite se trouve inférieure à 250 kVA ;
  • La TVA : elle est appliquée à 5,5 % sur la CTA et l’abonnement. De plus, elle est fixée à 20 % sur la part proportionnelle pour une puissance souscrite qui est inférieure ou égale à 36 kVA. Par ailleurs, elle est fixée à 20% sur l’ensemble de la facture.

 

II.5. Marge

La marge dépend du fournisseur. En effet, l’EDF ainsi que ses fournisseurs concurrents jouent avec cette marge afin de pouvoir proposer des prix d’électricité attractifs et concurrentiels.

Ainsi, ils peuvent réduire leur marge pour réduire le prix TTC et le prix unitaire HT du kWh.

Ensuite, afin d’obtenir le total de la facture d’électricité, il faut multiplier le prix unitaire du kWh TTC par le nombre de kWh qui sont consommés mensuellement ou annuellement.

 

III. Quel est le prix de l’électricité en France en 2021 ?

II.1. Etat des lieux

Voilà que depuis la fin du monopole d’Etat sur le marché de l’électricité en France, nous trouvons plusieurs fournisseurs et prix d’électricité.

  • Pour les particuliers, le prix d’un kWh d’électricité en France a été aux alentours de 0.1557 euros TTC aux tarifs réglementés d’EDF.
  • Pour les ménages bénéficiant de l’option Heures Creuses, le prix se réduit à 0.1344 € TTC par kWh pendant les 8 heures creuses, mais monte à 0.1798 € TTC le reste du temps.

Notons que des fournisseurs alternatifs tels que Total Direct Energie, Engie Happ-e ou Vattenfall présentent très souvent des remises de l’ordre de 10% sur le prix du kWh HT par rapport aux tarifs réglementés d’EDF.

De nos jours, le prix de l’électricité le plus bas est payé par les utilisateurs participant à un achat groupé d’énergie.

 

II.2. L’augmentation des prix de l’électricité en 2021

Soulignons que pour les 13 départements et plus de 21% des communes, le début de 2021 a été marqué par une nouvelle augmentation du prix de l’électricité. En effet, nous trouvons, depuis le 1er janvier 2021, deux taxes : la TDCFE et la TCCFE. Ces dernières ont été fusionnées. Cette fusion engendre une augmentation progressive la facture jusqu’à atteindre le taux maximal.

 

IV. Le prix de l’électricité en France en 2022

En 2022, l’augmentation du prix de l’électricité devrait être surveillée afin de ne pas dépasser les 4%.

 

IV.1. Pourquoi le prix de l’électricité va-t-il encore augmenter en 2022 ?

Plusieurs facteurs expliquent cette importante hausse du prix de l’électricité en 2022 :

D’abord, on souligne une hausse au niveau du prix du mégawattheure sur les principales places boursières en Europe. On explique cela surtout par la reprise économique post Covid.
De plus, les charges d’EDF sont en perpétuelle augmentation pour pouvoir couvrir les coûts de maintenance et d’entretien du réseau électrique.

Par ailleurs, en 2021, le prix du gaz a connu une hausse très importante, comme c’est le cas pour l’électricité aujourd’hui.

 

IV.2. L’augmentation des tarifs de l’électricité en février 2022

Après toute une série d’augmentations, la flambée a atteint son pic en septembre 2021 avec une hausse des tarifs réglementés (TRV) qui est attendue, une hausse de +10%, ce qui menace d’influencer durement le budget énergie des particuliers en France.

Par ailleurs, cette hausse touche également presque toute l’Europe. On peut l’expliquer par des faits comme :

  • Le prix de l’électricité devient plus élevé sur les marchés de gros;
  • La hausse des cours du gaz est perpétuelle ces derniers mois (+300%). Les fluctuations influencent le prix de l’électricité ;
  • La quantité insuffisante d’électricité d’origine nucléaire(Arenh) qui doit être revendue par l’EDF à prix fixe est insuffisante.

Face à cette augmentation vertigineuse, le gouvernement français a décidé de mettre en place un bouclier tarifaire afin de réduire cette hausse continue au niveau du prix de l’électricité à +4% en février 2022. Par ailleurs, le Premier ministre Jean Castex a annoncé « une revalorisation de 100 € du chèque énergie, aide de l’Etat qui concerne les 5 millions de foyers les plus modestes qui en bénéficient. »

 

V. Quels sont les fournisseurs d’électricité et gaz en 2021 et en 2022 ?

La liste des fournisseurs d’électricité et de gaz ne cesse de s’allonger. Les autres fournisseurs, autres que les nouveaux fournisseurs EDF et Engie sont appelés « les fournisseurs alternatifs ».

 

V.1. Les principaux fournisseurs d’énergie, notamment, d’électricité en France

V.1.a. EDF

C’est un fournisseur d’électricité historique. EDF commercialise le tarif de l’électricité qui est réglementé (appelé également « tarif bleu »). Par ailleurs, il propose plusieurs offres de gaz naturel et d’électricité.

 

V.1.b. Engie

Ce fournisseur de gaz naturel, aussi historique, anciennement appelé GDF Suez, propose également les tarifs réglementés. De plus, il commercialise plusieurs offres de gaz et d’électricité.

 

V.1.c. Total Energies (précédemment Total Direct Energie)

Total Energies est le nouveau nom qui est donné à Total Direct Energie. Il s’agit du premier fournisseur alternatif en France. Le nombre de ses clients, qui semblent apprécier la qualité de son service, dépasse les 5 millions.

D’ailleurs, Total Energies a été primé pour la qualité de son service client. Il est également bien réputé grâce à ses offres qui se trouvent être moins chères que les tarifs réglementés.

Direct Energie a fusionné avec Total Energies en avril 2019. En 2020, il a été élu comme le lauréat du Prix Selectra du Meilleur Fournisseur de gaz et d’électricité.

 

V.1.d. ek Wateur

Ce fournisseur s’ancre dans l’économie participative, numérique et collaborative. Il propose de l’énergie verte comme le biométhane qui est 100% français.

 

V.1.e. Eni

Il s’agit du premier fournisseur de gaz en Europe. Eni propose aux consommateurs plusieurs types d’offres. Depuis 2017, il commercialise des offres d’électricité.

 

V.1.f. ilek

Cette plateforme permet aux consommateurs d’acheter du gaz et de l’électricité renouvelable à un producteur pour pouvoir choisir l’origine de son énergie.

 

V.1. g. Sowee

Ce fournisseur propose du gaz et de l’électricité. Il est combiné à la station connectée Sowee (qui appartient à EDF). Ses services permettent le pilotage de ses chauffages ainsi que de ses objets intelligents.

 

V.1.h. Mint Energie

C’est un fournisseur d’électricité verte. En effet, il s’engage dans le développement durable, particulièrement, avec sa stratégie de plantation d’arbres.

 

V.1.i. Happ-e by ENGIE

Il ne s’agit pas d’un fournisseur à proprement parler ; il s’agit du nom qu’ENGIE utilise pour commercialiser ses 3 propositions à prix indexé sur le tarif réglementé.

 

V.2. Les principaux fournisseurs de gaz en France

Outre Engie, EDF, Total Energies, Eni et Sowee qui sont simultanément des fournisseurs d’électricité et de gaz, on peut citer :

V.2.a. Gaz de Bordeaux

Présent sur le réseau GRDF, il commercialise ses offres d’électricité et de gaz sur 95% du territoire français.

 

V.2.b. Dyneff

La présence fournisseur de gaz naturel et d’électricité est davantage ancrée dans le sud de la France où il commercialise du carburant ainsi que des produits pétroliers, et ce, depuis plus de 60 ans.

 

V.2. c. Vattenfall

Il s’agit de l’historique fournisseur d’électricité en Suède. Certes ses consommateurs sont surtout pros, toutefois, on le trouve aujourd’hui présent sur le marché français des particuliers.

Remarque :

Aujourd’hui, grâce à la libéralisation du marché de l’énergie, les consommateurs peuvent opter pour le fournisseur de leur choix. Ainsi, ils ne se trouvent plus obligés de souscrire auprès des fournisseurs historiques. La procédure est simple, rapide et gratuite. Elle ne dure que le temps d’un appel et ne demande aucune démarche particulière de la part du consommateur.

 

V.3. Les fournisseurs d’énergie historiques

Les fournisseurs historiques en France, sont les seuls à pouvoir proposer les prix de vente réglementés.

 

V.3.a. EDF et Engie (ex GDF)

EDF (Électricité de France) et le fournisseur Engie (ex-GDF Suez) représentent les deux anciens monopoles qui sont issus de la loi de nationalisation de 1946 ainsi que deux fournisseurs historiques sur les réseaux Enedis (ex-ERDF) et GRDF. Ces réseaux couvrent par ailleurs 95% du territoire métropolitain continental.

EDF et Engie, qui commercialisent des offres de gaz et d’électricité, sont aujourd’hui des concurrents. Si EDF gagne encore des parts de marché sur le marché du gaz naturel, Engie en gagne surtout sur le marché de l’électricité.

Par ailleurs, plusieurs sont ceux qui ne savent pas que ces deux sociétés sont distinctes.

 

V.3.b. Les entreprises locales de distribution

Dans certaines localités, les prix réglementés sont proposés par des entreprises de distribution d’électricité et de gaz locales. En effet, certaines régions sont couvertes par des réseaux opérés par des GRD différents. On en trouve environ 20 pour le gaz naturel et 150 pour l’électricité, qui représentent environ 450 000 pour le gaz naturel et 1,5 million de personnes pour l’électricité.

Ces entreprises de distribution locales représentent, sur leur territoire de desserte, les seuls fournisseurs qui vendent du gaz et de l’électricité au tarif réglementé ou à prix de marché. Jusqu’à aujourd’hui, les fournisseurs alternatifs ne contribuent pas à ces marchés, sauf ekWateur. En effet, cela exige un investissement lourd pour le marketing et pour l’adaptation, particulièrement, aux systèmes d’information.

Même si les fournisseurs historiques demeurent toujours les leaders du marché de l’énergie, les fournisseurs alternatifs proposent des offres innovantes et compétitives rendant la concurrence dure.

 

V.4. Les fournisseurs alternatifs

Avant l’ouverture du marché à la concurrence, les fournisseurs alternatifs ne proposaient pas d’offres de fourniture de gaz et/ou d’électricité, via ses réseaux nationaux.

En choisissant un fournisseur d’énergie alternatif, rien ne change, sauf le prix et le service client. On souligne que la différence entre les offres à prix de marché et les tarifs réglementés réside dans le montant de la facture ainsi que sa gestion. Par ailleurs, la qualité de l’énergie reste strictement la même et elle est toujours desservie par les gestionnaires des réseaux ENEDIS et GRDF. D’autre part, on peut conserver le même compteur d’électricité et on ne risque de subir aucune coupure de courant ou d’approvisionnement.

Outre Total Energies, Eni, ekWateur, Happ-e, Vattenfall et Dyneff, on peut mentionner d’autres fournisseurs comme :

V.4.a. Cdiscount Energie

Le site d’achat discount en ligne est aussi présent sur le marché de l’énergie, sur lequel vous pouvez trouver des offres en ligne.

 

V.4.b. Planète Oui

Ce fournisseur vise à distribuer de l’électricité verte et propose un abonnement avec des prix moins chers que les prix réglementés, et ce, à condition de contrôler sa consommation.

 

V.5. Les ELD qui s’ouvrent au reste du pays

Certaines entreprises locales ont profité de l’ouverture du marché pour proposer des offres partout en France. Toujours considérées comme des fournisseurs alternatifs, elles témoignent d’une haute expertise, d’un excellent savoir-faire et, parfois, de leurs propres sources de production.

En outre, certains distributeurs ont choisi de se regrouper à plusieurs. On cite, par exemple, le cas d’Alterna qui, à la base, regroupait 13 ELD. Par la suite, trente-six autres entreprises les ont rejoints. Pareil pour Proxelia, lancée en 2004, qui regroupait 3 ELD.

Par ailleurs, d’autres entreprises qui ont déjà des territoires de desserte importants ont choisi plutôt de créer une nouvelle entité au sein de leurs entreprises, et ce, sans partenariats. On cite, par exemple, Lucia (2007), Sélia (2013), Energies du Santerre (2015), Gaz de Bordeaux et GEG (2017).

 

V.6. Les fournisseurs étrangers d’énergie qui sont présents en France

L’une des idées de la libéralisation était la création d’un marché de l’énergie qui couvre toute l’Europe. L’objectif était aussi de permettre aux leaders nationaux d’intégrer de nouveaux marchés et de se concurrencer. Quelques années après l’ouverture du marché Hexagonal, deux fournisseurs européens se sont implantés en France.

En 2010, le belge Lampiris est arrivé et proposait des offres d’électricité verte et ensuite des offres de gaz naturel. En 2016, Total l’a racheté.

Pour Eni, fournisseur italien de l’énergie classé comme le premier fournisseur de gaz en Europe, il commercialisait des offres d’électricité depuis 2017 et des offres de gaz naturel en France depuis 2012.

En 2018, le suédois Vattenfall a commencé la commercialisation d’offres de gaz et d’électricité pour les clients particuliers

Ensuite, en 2021, le suédois Barry arrive et propose la première offre d’électricité à tarification dynamique (prix coûtant). Aussi, le catalan Llum commercialise de l’énergie verte et locale.

En ajout, sur le marché des professionnels, les opérateurs étrangers se trouvent beaucoup plus nombreux.

 

V.7. Les acteurs pétroliers

En France, Antargaz figure parmi les principaux fournisseurs de gaz propane. Il a intégré le marché du gaz naturel  en 2009. En 2017, Butagaz est allé plus loin avec ses offres de gaz et d’électricité.

En 2015, Dyneff a adopté une démarche similaire et propose depuis lors 3 offres de gaz.

Enfin, on cite le pétrolier Total qui souhaite devenir la « major de l’énergie responsable ». Après le rachat de Lampiris en 2016, il annonce, en avril 2018, le rachat de Direct Energie qui était premier fournisseur alternatif.

 

V.8. Les nouveaux fournisseurs d’électricité et de gaz

Le plus connu et réputé des fournisseurs alternatifs c’est Direct Energie. L’entreprise propose plusieurs offres de gaz naturel et d’électricité : classique, électricité verte, en ligne avec des réductions en comparaison avec les tarifs de vente réglementés. Certes elle a été rachetée par Total, cependant, elle continue à subsister.

Nous citons également Planète Oui qui commercialise seulement de l’électricité verte et propose un rabais sur l’abonnement, ce qui peut réduire considérablement les factures des petits consommateurs.

De plus, Enercoop inspire un profil engagé. En effet, son électricité qui est plus chère que les TRV provient seulement de parcs d’énergie renouvelable.

A la fin de 2016, ekWateur s’est lancé et propose depuis plusieurs services innovants et plusieurs offres d’électricité et de gaz verts, et ce, à des prix vraiment attractifs. D’ailleurs, il a été le premier à commercialiser une offre de biométhane sur le territoire français.

Dans la même année, ilek commercialisait des offres renouvelables qui permettaient de choisir sa source de production.

En 2017, sont arrivés Greenyellow de Casino avec son application mobile qui permettait au consommateur de suivre sa consommation et Electricité de Provence.

Puis, en 2018, on souligne l’arrivée de fournisseurs d’électricité 100% renouvelable. On cite : Elecocité, Urban Solar, OHM Energie et Leclerc Energie.

Enfin, en 2021, Yéli est créé. Cette marque de l’ELD GEG commercialise de l’électricité et du gaz. Ce qui est intéressant c’est qu’il laisse au consommateur le choix du pourcentage d’énergie verte dans son contrat.

 

V.9. La liste de fournisseurs en 2021

Nous vous proposons une liste des fournisseurs d’énergie les plus connus :

  • EDF
  • Engie Total
  • Direct Energie
  • Eni
  • Happ-e by Engie
  • Cdiscount Energie
  • Enercoop
  • Mint Energie
  • Plum Energie
  • ekWateur
  • Energies
  • Leclerc
  • Mega Energie
  • Iberdrola
  • ilek
  • Planète Oui
  • Vattenfall
  • Sowee
  • Bulb
  • OVO
  • Energy Urban
  • Solar Energy
  • OHM Energie
  • Gaz de Bordeaux

 

V.10. Consommation d’énergie – La liste des fournisseurs d’électricité et de gaz en 2022

Outre les autres fournisseurs cités en haut, nous pouvons rajouter cette liste !

 

V.10.a. E-Leclerc

Il arrête son activité le 31 mars 2022. Le fournisseur ne commercialise plus des offres d’électricité.

 

V.10.b. Mega Energie

Ce fournisseur belge d’électricité et de gaz propose des tarifs attractifs.

 

V.10.c. Bulb

C’est un fournisseur anglais qui est récemment arrivé en France. Par ailleurs, il distribue une électricité verte à des prix attractifs.

 

V.10.d. Barry Energy

Ce un nouveau fournisseur d’électricité danois est 100% digital. En effet, il propose une application mobile qui est connectée au Linky et qui permet de mieux maîtriser sa consommation d’énergie.

 

V.10.e. Ovo Energy

Ce fournisseur britannique commercialise une offre d’électricité verte qui est certifiée par le système des garanties d’origine.

 

V.10.f. Wekiwi

C’est le seul fournisseur d’énergie en France qui vend du gaz et de l’électricité sous la forme de forfaits prépayés.

 

V.10.g. Alpiq

Ce leader Suisse de l’énergie, produit et fournit de l’électricité. En France, il s’adresse aux professionnels depuis 2002 et aux particuliers depuis 2020 avec une offre d’électricité verte qui se trouve moins chère que le TRV.

 

V.10.h. Alterna Energie

Ce petit fournisseur, né du regroupement d’entreprises locales, commercialise deux offres d’électricité à des prix attractifs.

 

V.10.i. Élecocité

Ce petit fournisseur permet de s’engager dans la transition énergétique et de financer des projets locaux par les factures.

 

V.10.j. Electricité de Provence

Il propose de l’énergie verte qui est produite par de petits producteurs appartenant à la région PACA.

 

V.10.k. Enercoop

Il adopte le modèle de l’électricité 100% verte qui est directement achetée auprès de petits producteurs locaux.

 

V.10.l. énergem

Ce fournisseur d’électricité et de gaz a été créé par l’ELD des environs de Metz UEM, cependant, il couvre l’ensemble du territoire.

 

V.10.m. Energie d’ici

Ce petit fournisseur est né du regroupement de producteurs qui détiennent des centrales hydrauliques dans le sud. Il commercialise de l’électricité verte à un prix attractif.

 

V.10.n. Energies du santaire

Ce fournisseur, venu de Picardie, propose des offres de gaz et d’électricité à prix fixe, et ce, pendant 1 à 3 ans. Toutefois, ses tarifs peuvent varier d’un mois à l’autre.

 

V.10.o. GEG

GEG est un fournisseur historique à Grenoble. Aujourd’hui, il commercialise 2 offres d’électricité sur le réseau ENEDIS.

 

V.10.p. Green yellow

Spécialisée dans la production photovoltaïque, la filiale de Casino est aujourd’hui présente sur le marché de la fourniture d’électricité.

 

V.10.q. Iberdrola

Ce fournisseur espagnol propose des offres sans carbone : gaz compensé carbone et électricité verte.

 

V.10.r. Llum

Ce fournisseur d’électricité est originaire de Catalogne. Il est arrivé en France en 2021. Il commercialise de l’électricité 100% verte, qui provient de l’hydraulique et du solaire.

 

V.10.s. Lucia Energie

Il commercialise une offre d’électricité pendant un an et à prix fixe équivalent aux tarifs réglementés.

 

V.10.t. Ohm Energie

Ohm Energie commercialise une multitude d’offres. Certaines d’entre elles sont destinées particulièrement aux Linky. Ce fournisseur met également à disposition un assistant énergétique. Le rôle de ce dernier est d’aider à la maîtrise de la consommation d’électricité.

 

V.10.u. Orange

On s’attend à ce que Orange se lance bientôt sur le marché avec une offre d’électricité.

 

V.10.v. Plüm Energie

Ce fournisseur engagé propose de l’électricité renouvelable. Par ailleurs, il encourage financièrement ses clients à diminuer leurs consommations quotidiennes.

 

V.10.w. Proxelia

Elle a été fondée par des ELD de l’Oise et de la Somme. Elle commercialise une offre d’électricité et une réduction sur l’abonnement et aussi sur le prix du kWh.

 

V.10.x. Sorégies

Cette régie du département de la Vienne a été créée en 1925. Elle continue toujours à distribuer de l’électricité et du gaz naturel.

 

V.10.y. Sélia

Filiale de Séolis, ce fournisseur des zones rurales du département des Deux-Sèvres commercialise deux offres d’électricité – dont une verte.

 

V.10.z. Consommation d’énergie – Autres fournisseurs

  • Séolis : c’est une ELD dans les Deux-Sèvres. Elle distribue de l’électricité aux professionnels et particuliers.
  • UEM : il est la régie de Metz qui est un fournisseur historique d’électricité. Désormais, il commercialise également du gaz naturel.
  • Urban Solar Energy : il propose de l’électricité 100% renouvelable et locale. Il commercialise également une offre d’autoconsommation destinée aux professionnels. Cette offre repose sur un principe de stockage virtuel et des panneaux solaires.
  • Yéli : c’est un nouveau fournisseur français d’énergie verte. Yéli appartient au groupe GEG et permet au consommateur de choisir la part d’énergie verte dans son contrat.
  • ES Energies : cette ELD fournit de l’électricité et du gaz naturel aux habitants de Strasbourg.

 

VI. Comment réduire votre facture d’électricité ?

Lorsqu’on parle d’énergie consommée au quotidien, on parle d’électricité, de gaz, de pétrole (par exemple, le carburant nécessaire au fonctionnement de votre voiture), etc. Ces éléments permettent de faciliter notre vie quotidienne et plus nous consommons, plus nous payons.

Comment réduire sa consommation d’énergie quotidienne et sa facture ?

Prendre en considération certains critères lors de l’achat et suivre des habitudes économes.

En France, l’énergie consommée dans les logements représente le quart de la totalité d’énergie consommée dans tout le pays. On cite, en premier lieu, l’électricité, puis le gaz, ensuite le bois et après le fioul. La majorité est utilisée pour le chauffage et pour la production de l’eau chaude sanitaire, le reste est consacré à l’éclairage aux utilisations électroménagères comme le lavage, le réfrigérateur, etc.

Voici quelques recommandations et astuces efficaces pour réduire votre consommation d’énergie quotidienne.

 

VI.1. Une question de logement et d’isolation

VI.1.a.Le logement

Les maisons individuelles ainsi que les grandes habitations consomment plus d’énergie que les appartements et les logements dans les constructions collectives. En effet, ces derniers peuvent bénéficier, par exemple, de la chaleur et de la fraîcheur dégagées par les appareils thermiques des voisins.

 

VI.1.b. Une bonne isolation du logement pour réduire la consommation d’énergie

D’après le Ministère du Développement Durable en France, les logements récents (construits après 2006) consomment beaucoup moins d’énergie que les anciens (entre 1919 et 1945), soit 37% en moins. Cela s’explique par le type d’isolation adopté.

Ainsi, pour réduire la somme sur votre facture, il vaut mieux réaliser des travaux d’isolation. D’ailleurs, l’État offre des aides financières aux personnes souhaitant le faire.

Vous pouvez alors rénover les portes, les fenêtres, les murs et les combles. Cependant, cela peut vous coûter cher. On vous conseille alors d’essayer, d’abord, de diminuer les déperditions de chaleur en posant, par exemple, des boudins aux seuils des fenêtres et des portes, des rideaux entre les zones de passage ou en fermant les volets.

 

VI.2. Réduire votre consommation d’énergie, une question de chauffage

On a déjà indiqué que les énergies utilisées pour le chauffage et la production de l’eau chaude sont les plus hautes. Pour cela, un ensemble de mesures est à prendre :

VI.2.a. Bien choisir votre système de chauffage

Le choix de votre système de chauffage doit tenir compte de vos besoins et objectifs (réduire la consommation d’énergie, la production du CO2, etc.) ainsi que du type d’appareil que vous pouvez installer. En effet, il n’est pas toujours évident de pouvoir installer un panneau solaire.

Par ailleurs, la pompe à chaleur et la chaudière à condensation sont plus efficaces que les chauffages électriques au niveau du rendement.

Les panneaux solaires présentent également un rendement satisfaisant en n’utilisant pas de l’énergie fossile.

 

VI.2.b. Chauffez seulement quand et où vous en avez besoin

D’abord, savez-vous que diminuer la température du chauffage d’un seul °C vous permet de réaliser 7% d’économie sur votre facture ?

Ensuite, il faut adapter la température à la pièce à chauffer. L’idéal dans une pièce à vivre (salle à manger, espace séjour…) est une température de 19°C. Dans les pièces peu occupées au cours de la journée comme les chambres, 17°C suffira.

D’autre part, vous n’êtes pas obligé de chauffer le hall d’entrée ou le couloir. Utilisez juste des rideaux épais.

Il faut aussi veiller à ne pas laisser le chauffage en marche quand vous êtes absent.

 

VI.2.c. Produisez seulement l’eau chaude sanitaire dont vous avez besoin

Un chauffe-eau électrique réglé autour de 55°C est largement suffisant pour prendre une douche confortable ou laver la vaisselle. Par ailleurs, les scientifiques affirment qu’une température d’eau très élevée favorise le développement de bactéries pathogènes.

Parmi les autres mesures que vous devez prendre, vous pouvez éteindre l’appareil pendant l’été et les longues absences, éviter, au quotidien, les longues douches et les bains. Par ailleurs, sachez qu’une douchette économe consomme environ 7L par minute alors qu’une douchette traditionnelle consomme 16 L par minute. D’autre part, vous pouvez opter pour un système « stop douche ». Il s’agit de couper l’eau quand vous ne vous rincez pas. Cela permet d’économiser environ 20 L par minute.

Il existe également une douche qui permet de restituer l’eau consommée et de la filtrer pour être réutilisée.

En ajout, si la vaisselle n’est pas trop souillée, contentez-vous de l’eau froide.

Et n’oubliez pas d’entretenir régulièrement votre chauffe-eau, car, entartré, il est susceptible de consommer plus d’énergie.

 

VI. 3. Le mode « éco » pour vos appareils électroménagers

Certaines machines récentes comme le lave-linge et le lave-vaisselle présentent une option « éco ». Cela aide à diminuer remarquablement la consommation d’eau et d’électricité sans altérer leur efficacité (approximativement 25% moins d’électricité et 18% moins d’eau). Certes, le lavage prend plus de temps, mais vous pouvez vous occuper d’autres choses en attendant. N’est-ce pas ? Si vous envisagez d’acheter une nouvelle machine, pensez alors à cela.

D’autre part, ce n’est pas la peine de faire tourner la machine plusieurs fois si vous n’avez pas beaucoup de linge. Essayez d’essorer le linge dans la machine.

Vous pouvez également opter pour des modèles à évacuation qui consomment en moyenne 10% moins qu’un appareil à condensation.

 

VI. 4. Quels appareils choisir pour réduire la consommation d’énergie ?

Plus vous avez des appareils électriques, plus vous consommez d’électricité. Aussi, plus ils sont grands, plus vous aurez besoin d’énergie. A titre illustratif, les télévisions de 160 cm consomment 3 ou 4 fois plus qu’un télé de 80 cm.

Veillez alors à choisir des appareils qui répondent à vos besoins quotidiens. Cela ne sert à rien de désirer le luxe.

Vous devez également prendre en considération dans votre choix la classe énergétique de l’appareil.  Cela doit être indiqué sur une étiquette énergie sur l’emballage.

 

VI. 5. Entretenir vos appareils pour réduire votre consommation d’énergie

Entretenir vos appareils vous permet d’optimiser leur durée de vie, mais aussi de réduire votre consommation d’énergie :

  • Dégivrer le réfrigérateur, car le givre engendre très vite une surconsommation;
  • Nettoyer le four ;
  • Éloigner le réfrigérateur des sources de chaleur ;
  • Laisser suffisamment d’espace entre le mur et l’appareil pour une bonne circulation de l’air ;
  • Ne pas laisser les appareils en veille, débranchez-les quand vous vous endormez ou quand vous ne les utilisez pas ;
  • Couper l’électricité pendant les longues absences ;
  • Etc.

 

VI.6. Pour récapituler

Il est important de souligner que pour faire des économies en électricité, il est essentiel de réduire sa consommation d’énergie. En effet, vous devez impérativement adopter quelques gestes au quotidien dans le but de la réduire.

Voici quelques astuces afin de payer moins cher et limiter votre facture d’électricité.

  • Faire la comparaison des prix d’électricité
  • Passer aux heures creuses
  • Faire installer un thermostat
  • Eteindre les équipements en veille
  • Eteindre la lumière lorsque vous sortez d’une pièce
  • Bénéficier plus longtemps de la lumière du jour
  • Réduire la température de l’eau chaude
  • Réduire la température des radiateurs
  • Choisir le lavage à froid

Aussi, pour diminuer la facture d’électricité, vous devez également penser à remplacer vos anciens appareils électriques. Aussi, il est conseillé de comparer les étiquettes énergétiques. En effet, lorsque vous achetez un équipement électrique, il est important de faire la comparaison des étiquettes énergétiques et de choisir le modèle qui est le mieux noté. Sachez que les A+, A++ et A+++ se présentent comme étant les meilleures notes.

 

VII. Obtenir un prix de l’électricité moins cher – Changer de fournisseur d’énergie

Les consommateurs souhaitant obtenir un prix d’électricité moins cher et améliorer leur pouvoir d’achat peuvent choisir entre plusieurs offres. On peut diviser ces offres en deux catégories : à prix indexés et à prix fixes.

 

VII. 1. Les offres à prix indexés

Le terme indexé veut dire que ces offres sont indexées sur le tarif réglementé de vente d’électricité. En d’autres termes, elles dépendent de l’évolution du prix de l’électricité.

Les avantages :

  • Ce sont les prix du kWh les plus avantageux du marché de l’énergie
  • On peut profiter des baisses des tarifs de l’électricité

Les inconvénients :

  • En cas d’augmentation des tarifs réglementés, les prix indexés risquent également d’augmenter
  • Les prix de l’électricité sont fluctuants et varient fréquemment (2 fois par an)

Les offres à prix indexés proposent généralement une remise sur le prix du kWh HT. Elle est applicable immédiatement dès le premier kWh consommé. Ainsi, le consommateur peut réaliser des économies tout de suite, dès sa première facture d’électricité. Par ailleurs, la remise demeure appliquée, quel que soit le changement du prix de l’électricité.

Certaines offres, comme celle de TotalEnergies, proposent une réduction qui dure tout le long du contrat. Cela permet d’assurer un prix de l’électricité moins cher que celui d’EDF. De plus, d’autres fournisseurs, comme Happ-e by Engie, proposent une réduction uniquement pendant la première année.

 

VII.2. Les offres à prix fixes

Les offres à prix fixes ne dépendent pas des tarifs réglementés. Le fournisseur propose un prix, il peut être plus ou moins cher que les TRV. Ce prix restera le même pendant la durée du contrat. Par ailleurs, l’offre peut être révisée à la baisse. Cela veut dire que si les TRV baissent pendant le contrat, le fournisseur peut réviser son prix du kWh d’électricité HT. Aussi, il pourra le baisser à la date d’anniversaire du contrat.

Avantages :

Pas de hausse des prix pendant la période du contrat

Inconvénients :

  • Les hausses taxes ne sont pas épargnées
  • Pas d’éventuelles baisses des prix réglementés
  • Le tarif à la souscription est généralement plus cher que le tarif bleu EDF

Ces offres sont surtout intéressantes lors des périodes de grande instabilité du marché de l’électricité, notamment, en périodes de hausses successives. Les économies sont plus perceptibles sur le long terme.

 

VII.3. Choisir le fournisseur le moins cher

Les fournisseurs d’énergie en France les moins chers sont :

  • Iberdrola : contrats à prix fixes ou variables + réductions ;
  • Cdiscount Energie ;
  • Vattenfall : il propose des prix fixes permettant d’éviter les hausses de prix ;
  • Mint Energie : ses réductions sur l’électricité figurent parmi les plus intéressantes.

 

VII.4. Prendre en considération le service client

Souvent, les offres de gaz et d’électricité les moins chères proposent un service client par internet.

Pour plusieurs, la qualité du service client représente un critère important. Ainsi, ils sont prêts à payer un peu plus cher afin de pouvoir profiter d’un conseiller téléphonique. Plusieurs autres critères peuvent caractériser un bon service client. On cite le temps d’attente, les avis des clients, le nombre de litiges, les récompenses obtenues…

 

VII.5. Choisir le fournisseur le plus vert

Les fournisseurs qui proposent des offres d’énergie verte sont de plus en plus nombreux. Toutefois, toutes ne se valent pas. Voici les fournisseurs d’électricité les plus verts : Planète Oui , Enercoop, Urban Solar Energy, Ilek, Plum Energie…

 

Conclusion

En termes de conclusion, nous pouvons dire que le prix de l’énergie en France pour cette nouvelle année va une nouvelle fois augmenter. De ce fait, il est important de veiller à surveiller et contrôler sa consommation d’énergie pour ne pas être surpris des tarifs à payer des factures d’électricité.

En effet, et comme vous l’avez remarqué, il faut bien réfléchir avant de choisir votre appareil. Ce dernier doit être certainement performant, mais aussi économique. Faites vos comparaisons et prenez votre temps avant de décider. Choisissez seulement celui qui répond convenablement à vos besoins.

D’autre part, vous devez suivre certaines habitudes quotidiennes si vous souhaitez réduire votre consommation d’énergie.

Faïez MAALOUL

Laissez un commentaire