Pompe à chaleur air-air : tout ce que vous devez savoir

La pompe à chaleur air-air, bien qu’elle soit un peu coûteuse à l’installation, s’avère une solution de chauffage économique à long terme. On mentionne également sa dimension écologique incitant l’Etat à proposer des aides financières.

Comment fonctionne-t-elle ? Quelles sont ses technologies ? Selon quels critères choisir ? Quels sont ses avantages et ses inconvénients ? Comment l’entretenir ?

La pompe à chaleur air-air peut chauffer ou rafraîchir l’intérieur en utilisant les calories présentes dans l’air extérieur. Elle peut être split ou gainable et permet de réduire les coûts des factures.
La réparation pompe à chaleur ainsi que son entretien doivent être effectués par un professionnel.

 

Sommaire

 

1. Le fonctionnement de la pompe à chaleur air-air

En général, la PAC air air récupère les calories de l’air extérieur afin d’élever la température ambiante dans la pièce à chauffer. En effet, le ventilateur installé à l’extérieur (unité extérieure) force l’air à passer dans les ailettes de l’évaporateur. Le fluide frigorigène, qui circule dans ce dernier, emmagasine lénergie thermique (la chaleur) de l’air. Une fois chauffé, le fluide frigorigène transmet cette chaleur au condenseur qui se situe à l’intérieur. Un système de bouches de chauffage ou de ventilo-convecteurs récupère la chaleur du condenseur pour la diffuser dans l’air ambiant intérieur.

Le cycle de changement d’état du fluide frigorigène : Le fluide frigorigène, en absorbant l’énergie de l’air extérieur, se vaporise (comme une eau qu’on chauffe) ;

  • Cette vapeur est ensuite comprimée par le compresseur avant de passer dans le condenseur qui joue le rôle de radiateur (refroidisseur) ;
  • En refroidissant, la vapeur redevient liquide et transmet sa chaleur à l’air intérieur ;
  • Le fluide frigorigène, à l’état liquide, arrive en fin de cycle au détendeur qui le pulvérise dans l’évaporateur situé à l’extérieur ;
  • Démarrage d’un nouveau cycle…

 

2. Rafraîchir l’intérieur grâce à la pompe à chaleur air-air

Une PAC air-air est réversible et assure, ainsi, la climatisation d’une pièce. Il suffit d’inverser son mode de fonctionnement.

En effet, la PAC restitue les calories se trouvant à l’intérieur et les évacue à l’extérieur.


3. L’installation de la pompe à chaleur air-air

L’installation pompe à chaleur air-air n’est pas une opération compliquée. Vous devez, évidemment, installer l’unité extérieure dans une cour ou un jardin. Veillez, cependant, à choisir un emplacement où le bruit ne risque pas de déranger les voisins.

Quant à l’unité intérieure, vous pouvez la placer au-dessus de la porte de la pièce à chauffer.

Bon à savoir !

Le fluide frigorigène assure la jonction entre les deux unités.

Certes, cette opération est simple, cependant, vous devez la confier à un spécialiste pour garantir une bonne installation. En outre, le fluide frigorigène présente des risques et un professionnel saura comment le manipuler. Par ailleurs, ce dernier n’hésitera pas à vous conseiller et vous aider à définir le meilleur emplacement.

Notez bien !

Vu le prix élevé de l’installation (notamment à l’achat), l’État a mis en place des aides financières à ceux qui souhaitent installer une PAC air-air. Les aides de l’Anah en est un exemple.

 

4. Une solution de chauffage et de climatisation économique

La PAC, notamment la pompe à chaleur air-air, utilise une énergie naturelle et gratuite. Vous ne payez, alors, que l’électricité permettant la circulation du fluide frigorigène qui assure le fonctionnement de la PAC. Ainsi, vous pouvez voir des coûts réduits sur vos factures.

En effet, l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) a déclaré qu’une PAC air-air peut fournir 60% de l’énergie que vous consommez annuellement.

Comme vous le voyez, certainement la PAC est chère à l’achat, néanmoins, elle permet de réaliser, à long terme, d’importantes économies.

 

5. COP et puissance de la pompe à chaleur air-air

La puissance et le COP de la pompe à chaleur air-air sont l’un de critères à prendre en considération avant de procéder à l’achat.

Le COP est le coefficient de performance. Il renvoie à la chaleur produite, exprimée en kWh, pour 1 kWh d’électricité consommée. Le COP de la PAC air-air est, généralement, dans les environs de 3. Cela signifie que la consommation électrique n’est pas élevée.

D’autre part, la puissance calorifique renvoie à la capacité de la PAC à produire de la chaleur. Elle est exprimée en kW. Elle varie souvent entre 5 et 20 kW.

 

6. Les technologies des pompes à chaleur air-air

Les technologies de pompes à chaleur air-air sont diverses :

Le split mural : il peut être mono ou multisplit. Le split est convenable pour les maisons de petite et de moyenne taille.

  • Le monosplit : il comprend une unité intérieure et une unité extérieure ;
  • Le multisplit : il comprend deux ou plusieurs unités intérieures et une seule unité extérieure. Les unités intérieures sont indépendantes les unes des autres et peuvent ne pas diffuser la même température.

La pompe à chaleur air-air gainable : intégrée dans un faux plafond, elle est quasiment invisible. Ce modèle est efficace dans les habitations de grande surface.

 

7. Un chauffage d’appoint est-il nécessaire ?

L’efficacité des pompes à chaleur air-air dépend des conditions climatiques de la région où vous demeurez. Plus il fait froid, plus le rendement est moins important. Quand il fait très froid, il est préférable d’avoir un chauffage d’appoint. Néanmoins, en dessous de températures comprises entre -10 et -20° C, il est nécessaire de prévoir un autre appareil thermique.

Remarque

Une PAC géothermique, bien qu’elle soit plus coûteuse, est plus efficace dans des zones où l’hiver est rigoureux.

 

8. L’entretien de la pompe à chaleur air-air

Un entretien annuel est nécessaire si votre PAC air-air comprend plus de 2 kilogrammes de fluide frigorigène. D’autre part, vous devez concéder cette tâche à un professionnel confirmé si vous souhaitez allonger la durée de vie de l’appareil. Cela peut faire partie de vos droits indiqués dans le contrat d’entretien.

Par ailleurs, vous devez nettoyer régulièrement votre unité extérieure, ainsi que l’intérieure : dépoussiérage, enlever les branches et les feuilles mortes, nettoyage des filtres en utilisant de l’eau savonneuse, etc.

 

Conclusion

La pompe à chaleur air-air utilise l’énergie et la chaleur présentes dans l’air extérieur pour chauffer l’habitation. Elle peut être aussi réversible pour permettre, ainsi, de rafraîchir l’intérieur lors des canicules.

Elle présente plusieurs avantages comme la réduction des factures à long terme et son respect de l’environnement et son coût considéré comme le plus bas par rapport aux autres types de PAC.

Ce système aérothermique n’est pas, néanmoins, suffisant si vous habitez dans un endroit ou les hivers sont trop durs.

0/5 (0 Reviews)
Faïez MAALOUL

Laissez un commentaire