• contact@clim-pac.fr

Inventaire des aides financières pour les travaux de rénovation énergétique

lettre prospectionVous souhaitez entreprendre des travaux de rénovation énergétique ou d’installation de pompe à chaleur et les frais sont très élevés ? Pas de panique, voici un inventaire des meilleures aides financières dont vous pouvez bénéficier pour financer vos travaux !

Quelles sont les aides financières pour la rénovation énergétique ? Comment les obtenir ?

11 aides pour financer vos travaux énergétiques !

 

La climatisation réversible est connue pour ses propriétés économiques et écologiques. La pompe à chaleur air air se distingue des modèles de climatisation classique par sa faible consommation énergétique et sa moindre émission de polluants. Pour ces raisons, l’installation d’une climatisation réversible fait l’objet d’encouragement et d’aides financières de la part de l’Etat. Découvrons-les !

Aides financières pour travaux

 

Sommaire

 

 

I- Les aides financières de l’Agence Nationale pour l’Habitat

L’Agence Nationale de l’Habitat (Anah) est un organisme public qui a pour mission de veiller sur l’amélioration des logements privés et sur le soutien de la rénovation des anciens immobiliers. Pour atteindre ses objectifs, l’agence a mis à la disposition des propriétaires des différentes aides financières, dont celle de la rénovation énergétique.

En fait, l’Anah a lancé depuis 2010 un programme intitulé « Habiter Mieux ». Il a pour objectif de soutenir les propriétaires aux revenus modestes dans la rénovation énergétique de leurs bâtiments. Ce programme inclue 2 aides : Habiter Mieux Sérénité et Habiter Mieux Agilité.

1- L’aide intitulée : Habiter Mieux Sérénité

Elle est destinée aux propriétaires occupants pour financer les bouquets de travaux de rénovation énergétique qui permettent une économie de 25% d’énergie. Avec son plafond situé entre 7000 et 10000 euros, cette aide financière est octroyée en fonction des revenus de la personne en question.

En effet, les ménages considérés aux ressources très modestes ont accès à une aide allant jusqu’à 50% hors taxes du montant des travaux dans la limite de 10000 €. En plus, ils bénéficient d’une deuxième prime Habiter Mieux couvrant 10% des travaux avec un plafond de 2000 €.

Aux ménages classés à ressources modestes, on accorde une aide Habiter Mieux Sérénité couvrant 35% du montant HT des travaux de rénovation énergétique. En plus de cette aide plafonnée à 7000 €, ils bénéficient d’une prime Habiter Mieux de 10% du montant HT de l’ensemble des travaux, elle est plafonnée à 1600 €.

2- L’aide Habiter Mieux Agilité

Ces aides financières ne concernent qu’un seul type de rénovation : le changement de chaudière ou du mode de chauffage, l’isolation des murs ou l’isolation des combles. Ces travaux nécessitent d’être obligatoirement réalisés par un installateur RGE (reconnu garant de l’environnement). Le montant de l’aide varie entre 7000 et 10000 € en fonction des revenus du ménage concernés.

Les propriétaires occupants aux ressources très modestes bénéficient d’une aide couvrant 50% du montant total HT dans la limite de 10000 €. Alors qu’aux ménages aux ressources modestes on accorde une aide financière couvrant 35% du montant total HT dans la limite de 7000 €.

L’aide Habiter Mieux Agilité peut être additionnée à d’autres aides financières comme le crédit d’impôt pour la transition énergétique, l’Eco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ) et la vente des certificats d’économies d’énergie (CEE).

3- Quelles sont les conditions pour obtenir ces aides financières ?

Pour bénéficier des aides spécifiques Habiter Mieux, vous devez être propriétaire occupant d’un logement. Ce dernier doit être âgé de plus de 15 ans et vos ressources ne doivent pas dépasser les seuils fixés par l’Anah.

À titre d’exemple, en Île-de-France, un foyer composé de 3 personnes dont les revenus sont inférieurs à 36 080 € est considéré comme un ménage aux ressources très modestes. Un foyer dont les revenus sont inférieurs à 43 924 € est considéré comme un ménage aux ressources modestes. Alors que pour un foyer de la même taille situé en province, si les revenus sont inférieurs à 26 013 €, il est considéré comme un ménage aux ressources très modestes et s’ils n’atteignent pas 33 346 €, il est considéré comme un ménage aux ressources modestes.

II- La Prime CEE

Régie par le ministère de la Transition Ecologique et Solidaire, les primes CEE sont versées aux consommateurs qui font des économies d’énergie par l’intermédiaire de rénovations énergétiques. En fait, cette prime engage les fournisseurs d’énergie à encourager leurs consommateurs (particuliers, entreprises et collectivités) à faire des économies considérables d’énergie.

Les fournisseurs d’énergie s’engagent à racheter les primes validées et attribuées par le Pôle National de Certificats d’Economie d’Energie (PNCEE) aux consommateurs.

Les Primes CEE concernent de nombreux travaux dont ceux de l’isolation thermique, ceux relatifs aux pompes à chaleur et les systèmes de récupération de chaleur.

1- Utiliser le service Calculeo

Calculeo est un service de conseil qui guide les particuliers pour la constitution des dossiers de financement des travaux de rénovation énergétique.

Il permet d’obtenir une prime CEE destinée au financement des travaux de rénovation énergétique à haute performance écologique. Cette aide peut couvrir jusqu’à 20% des coûts. Elle est versée sous la forme d’un chèque dans un délai de 4 semaines après le dépôt de dossier. En plus, elle est compatible avec d’autres aides financières. Le montant de la prime énergie Calculeo dépend de la localisation géographique du bâtiment à rénover ainsi que la nature des travaux. En effet, il est directement proportionnel aux économies énergétiques qui résultent des travaux en question.

2- La prime Quelle Energie

Quelle Energie est un réseau qui effectue l’étude et la constitution des dossiers. Elle concerne les travaux d’isolation des murs et des combles, ainsi que la pose des appareils de chauffage à hautes performances écologiques comme la pompe à chaleur et le chauffage solaire et énergétiques comme le poêle à bois et la chaudière à condensation.

Cette aide financière se distingue par la possibilité de multiplication de la prime par 7 pour les ménages aux revenus modestes. Elle est délivrée sous forme d’un chèque dans un délai de 4 semaines.

3- La prime Carrefour

Elle concerne les personnes adhérées au programme fidélité de Carrefour et peut atteindre les 3 000 €. La prime Carrefour concerne les travaux d’isolation des murs, des combles et des planchers bas, l’acquisition d’une pompe à chaleur et la pose des appareils de chauffage comme la chaudière à condensation, le chauffage à bois et le programmateur de chauffage.

La prime énergie Carrefour est versée dans un délai de quelques semaines. Elle n’est pas compatible avec les aides de l’ANAH.

4- La prime énergie Leclerc

Cette aide prend la forme d’un bon d’achat à utiliser dans les magasins Leclerc. Elle concerne les travaux d’isolation des murs, des combles et des planchers ainsi que les travaux de pose de chaudière au bois ou à condensation, de pompe à chaleur, de chauffage solaire, de programmateur de chauffage et de robinet thermostatique.

5- La prime Leroy Merlin

Elle concerne les mêmes travaux que la prime de Leclerc. Elle est délivrée sous forme de bons d’achat dans les différents points de vente de Leroy Merlin. Cette prime est accordée dans de brefs délais comparée aux autres aides financières.

D’un montant relativement élevé, la prime de Leroy Merlin couvre d’importants travaux de rénovation énergétique sous condition d’être un client de l’enseigne. Elle est également cumulable avec d’autres aides financières.

6- La prime de Total

Elle concerne les travaux d’isolation et de chauffage des bâtiments tertiaires et résidentiels. Le montant de la prime CEE de Total dépend de la surface du bâtiment, de sa localisation, ainsi que des revenus du ménage. Elle concerne les bâtiments dont la construction s’est achevée il y a 2 ans ou plus. En plus, les travaux doivent être réalisés par un professionnel certifié RGE.

7- La prime Auchan

La prime énergie Auchan finance les travaux d’isolation des murs, de la toiture, des fenêtres et des combles. L’installation des appareils de chauffage à hautes performances écologiques (pompe à chaleur, chauffage solaire) est également concernée. En plus, elle finance les équipements de programmation des systèmes de chauffage comme le régulateur de chauffage et le robinet thermostatique.

La prime d’Auchan est accordée sous la forme de bons d’achat dans un délai de 4 semaines. D’ailleurs, elle ne concerne que les clients de l’enseigne. Elle est cependant cumulable avec d’autres primes et aides financières à l’exception de celles de l’Anah.

III- L’éco-prêt à taux zéro

Appelé également éco-PTZ, il s’agit d’un emprunt sans intérêts qui permet de financer les travaux d’amélioration énergétique des bâtiments. Son montant est de 20 000 € remboursables sur 10 ans pour financer un bouquet de 2 travaux. En effet, il peut s’élever jusqu’à 30 000 remboursables sur 15 ans dans le cas de 3 travaux.

Il couvre, en effet, les frais relatifs aux rénovations énergétiques. Le financement concerne d’ailleurs l’étude du projet, la réalisation des travaux et les réparations qui en résultent.

L’éco-prêt à taux zéro est accessible par les propriétaires des logements considérés comme des résidences principales. Les bâtiments concernés doivent en fait être construits entre 1948 et 1990. Depuis 2017, les professionnels qui effectuent les travaux de rénovation doivent être porteurs du label RGE.

En effet, l’éco-PTZ est cumulable avec d’autres aides financières comme :

  • La prime de rénovation énergétique du Compte CO2
  • Le CITE
  • Les prêts complémentaires de développement durable
  • Les aides de l’ANAH
  • Les primes CEE
  • Les primes des collectivités locales
  • Les prêts d’accession au logement.

IV- Le crédit d’impôt transition énergétique : CITE

Anciennement appelé crédit d’impôt développement durable (CIDD), le CITE prend la forme d’une aide financière qui permet la déduction de 30% des dépenses relatives à la rénovation énergétique d’un bâtiment des impôts sur le revenu.

Les travaux réalisés doivent concerner la mise en place d’équipements conformes aux normes écologiques. D’autre part, l’occupant du bâtiment doit être fiscalement domicilié en France. Le logement en question doit être construit il y a au moins 2 ans et désigné comme résidence principale. En plus, les équipements installés durant les travaux doivent être fournis par l’entreprise engagée. En outre, l’installateur doit être qualifié RGE.

Ce type d’aides financières encourage l’acquisition et l’installation des pompes à chaleur et des chaudières biomasses. Ceci est dû, en fait, à leurs hautes performances écologiques. Par contre, les travaux d’isolation des fenêtres, des portes et des volets ne sont plus concernés par cette aide. Elle se concentre davantage sur les équipements qui réduisent les émissions de CO2.

L’État accorde également cette aide pour le financement de 30% des travaux de raccordement de l’habitation aux réseaux de chaleur des communes.

5/5 (1 Review)
Faïez MAALOUL

    Laisser un commentaire