Tout ce qu’il faut savoir sur la pompe à chaleur

pompe à chaleurVous cherchez un système de climatisation réversible peu énergivore ? La pompe à chaleur assure les fonctions d’un chauffage et d’un climatiseur tout en réduisant la consommation énergétique. Découvrez !

Comment fonctionne la pompe à chaleur ? Quels en sont les types ? 

La pompe à chaleur se décline sous de nombreuses formes plus ou moins économiques.

La pompe à chaleur est un moyen de chauffer l’intérieur qui remplace, par exemple, la chaudière gaz et le poêle à granulés de bois. Elle permet également de jouer le rôle du climatiseur durant la saison chaude. Même si elle assure ce double rôle, la PAC s’avère économique et efficace.

Sommaire

 

I. La pompe à chaleur, c’est quoi ?

La pompe à chaleur (PAC), appelée aussi thermopompe, est un appareil qui permet de transférer des calories d’un milieu extérieur, même à basse température, vers un milieu intérieur à à une température plus élevée. Cela permet alors de chauffer l’intérieur surtout en hiver avec un rendement qui bat tous les autres appareils de chauffage. Par ailleurs, la pompe à chaleur permet, aussi, de chauffer l’eau sanitaire (ECS).

Grâce à la PAC réversible, un mécanisme de fonctionnement contraire peut avoir lieu. Ainsi, la pompe à chaleur récupère l’énergie thermique d’un milieu intérieur chaud afin de le rafraîchir et le transfert à l’extérieur.

 

II. Quels sont les types de pompes à chaleur ?

types de pompe à chaleur

 

1. La PAC aérothermique

a) La PAC aérothermique, c’est quoi ?

La PAC aérothermique capte les calories de l’air de l’extérieur ou de l’intérieur. Il peut s’agir de :

 

b) Quels sont les avantages d’une PAC aérothermique ?

  • Une installation qui ne sollicite pas un grand chantier
  • L’autorisation administrative n’est pas obligatoire
  • Une utilisation facile
  • Un investissement matériel qui n’est pas important par rapport aux autres types de PAC

 

c) Quels sont les inconvénients d’une PAC aérothermique ?

  • Elle peut nécessiter un chauffage d’appoint selon le degré de la température extérieure
  • Elles sont parfois bruyantes
  • Le crédit d’impôt n’est pas possible pour la PAC air/air depuis le 01/01/2009

 

2. La pompe à chaleur géothermique

a) La PAC géothermique, c’est quoi ?

La PAC géothermique permet d’extraire les calories (ou l’inverse) de la terre afin de réchauffer ou refroidir l’intérieur.

 

b) Quels sont les avantages d’une PAC géothermique ?

  • La température de la nappe phréatique est constante
  • Un rendement satisfaisant, quel que soit le degré de température extérieure
  • Chauffer l’eau et produire de l’eau chaude sanitaire
  • Les dépenses d’exploitation sont faibles

 

 c) Quels sont les inconvénients d’une PAC géothermique ?

  • Le coût de l’installation est élevé
  • Une autorisation de la part de la direction régionale de l’industrie, de la recherche et de l’environnement est obligatoire

 

3. La pompe à chaleur hydrothermique

a) La PAC hydrothermique, c’est quoi ?

La PAC hydrothermique, appelée aussi PAC eau, puise les calories qui se trouvent dans l’eau.

 

b) Quels sont les avantages d’une PAC hydrothermique ?

  • Elle est performante, quel que soit le degré de température extérieure
  • Souvent, le crédit d’impôt est possible
  • Elle présente des résultats rapides
  • Elle permet de chauffer l’eau
  • Efficace en termes d’économies d’énergie

 

c) Quels sont les inconvénients d’une PAC hydrothermique ?

  • Une installation onéreuse
  • Les démarches administratives ainsi qu’une autorisation sont nécessaires
  • Elle est compatible uniquement avec des radiateurs à basse température ou un plancher chauffant

 

III. Quelles sont les différentes sources de subvention ?

Parmi les sources connues permettant de subventionner votre installation pompe à chaleur, on cite :

  • Le crédit d’impôt
  • L’éco-prêt à taux zéro
  • Les aides de l’Anah
  • Les aides locales
  • La réduction de la TVA…

 

IV. Comment entretenir votre pompe à chaleur ?

La maintenance de votre PAC en bon état nécessite un entretien régulier.

1. Ce que vous pouvez faire vous-même

a) En cas de PAC géothermique

  • Contrôler la pression du module hydraulique
  • Respecter la composition du fluide caloporteur ajouté lors d’un remplissage complémentaire du circuit
  • Changer le fluide tous les 5 ans pour maintenir les performances de la pompe

 

b) En cas de PAC aérothermique

  • Nettoyer régulièrement la borne extérieure pour une bonne circulation de l’air
  • Dépoussiérer et nettoyer avec de l’eau savonneuse les bouches de soufflage intérieures

 

2. Ce que vous devez confier à un professionnel

Un contrat d’entretien avec votre installateur est obligatoire pour des contrôles annuels ou biannuels. Il assure :

  • Le contrôle du compresseur ;
  • La vérification de la performance de l’installation ;
  • Le contrôle de l’étanchéité du circuit frigorifique ;
  • La vérification des connexions électriques ;
  • La réparation de la pompe à chaleur en cas de panne.
5/5 (1 Review)
Faïez MAALOUL

    2 commentaires

    Peggy DeffrennesPublié à 8:25 - Nov 29, 2019

    merci pour ces infos! c’est top

    Laissez un commentaire