Poêle à bois : ce que vous devez savoir avant l’achat

poêleMalgré un design classique et rustique, le poêle à bois conserve toujours sa place dans l’intérieur de  nombreux foyers français. En effet, cet appareil de chauffage est très apprécié pour ses performances et pour l’effet qu’il ajoute dans un salon ou une salle à manger. Si vous envisagez d’acheter un système de chauffage écologique, songez au poêle à bois.

Comment bien choisir son poêle au bois ?

Afin de bien choisir son équipement de chauffage, il faut prendre en considération plusieurs critères.

 

Dans cet article, nous allons essayer de répondre aux questions les plus fréquentes qui tournent autour du poêle au bois.

poêle à bois

 

Sommaire

 

1. Qu’est-ce qu’un poêle à bois ?

Si nous voulions définir le poêle à bois, nous pouvons dire que c’est un système de chauffage qui fonctionne au bois, à la façon d’une cheminée.  En effet, cet appareil n’a pas besoin de gaz ni d’électricité pour chauffer totalement l’intérieur d’une maison. Néanmoins, contrairement à une cheminée, ce système est un équipement à part du logement. Il est en mesure de se déplacer partout notamment en cas de déménagement.

De plus, il faut savoir que le poêle à bois s’adapte à toutes les situations. Il peut être utilisé autant comme un chauffage d’appoint autant comme un chauffage principal.

D’autre part, cet équipement de chauffage, une fois installé dans une maison, permet de créer une ambiance chaleureuse au sein de son intérieur.

 

2. Pourquoi choisir un poêle à bois ?

Le poêle à bois présente plusieurs avantages. En effet, nous trouvons des avantages liés à son mode de fonctionnement ou au combustible qu’il utilise.

  • Ce système garantit d’importantes économies d’énergie
  • Il promet des performances
  • Son fonctionnement repose sur le combustible le moins cher du marché
  • Il respecte l’environnement
  • Il ne nécessite pas beaucoup d’entretien.

 

3. Comment fonctionne-t-il ?

Il s’agit d’un système de chauffage ayant pour mission de créer de la chaleur grâce à la combustion de bûches de bois. Ce type d’appareil est conçu avec :

  • Un foyer dans lequel se déroule la combustion du bois
  • Un habillage essentiel à la restitution de la chaleur
  • Deux raccordements : un raccordement au conduit d’évacuation des fumées et un raccordement au conduit d’arrivée d’air.

Nous trouvons sur le marché plusieurs types de poêles à bois, mais ils partagent tous globalement le même principe de fonctionnement.

Après l’allumage, une aspiration naturelle va se produire via le conduit d’évacuation des fumées : c’est le tirage. Ce dernier est nécessaire au fonctionnement d’un poêle à bois. Sa mission est d’aspirer les vapeurs de combustion hors du système par le biais d’un conduit réglable en débit.

Pour régler l’intensité et l’allure de combustion, il est important de moduler l’arrivée d’air du poêle à bois. Cette phase de réglage permet de contrer les différences de tirage en rapport avec la température dans le poêle et aux conditions extérieures.

 

4. Comment bien choisir son poêle à bois ?

Peu importe le modèle de poêle à bois que vous souhaitez acheter (en acier ou en fonte, à postcombustion voir en vitrocéramique), vous allez trouver sur le marché des poêles à bois correspondant à tous les budgets, tous les goûts ainsi que toutes les superficies. Mais avant de faire son choix, il est important de prendre en considération quelques critères.

 

4.1. Les critères

4.1.1. La puissance

Il est important que la puissance de votre système de chauffage soit adaptée à la superficie de votre logement. Cette puissance est en rapport au dégagement de chaleur. De ce fait, il est primordial de choisir votre équipement en fonction de :

  • La configuration de votre habitation
  • Sa superficie
  • Son isolation

Ces différents critères permettent de limiter les écarts de température avec les autres pièces de votre maison.  La règle dit « environ 1kW pour 10 m².

 

4.1.2. Le rendement

Généralement exprimé en pourcentage, il s’agit du rapport entre l’énergie produite et l’énergie consommée. Plus le rendement de votre appareil est élevé, plus ce dernier va être moins gourmand en bois pour offrir le confort thermique désiré.

 

4.1.3. La taille des bûches

Un autre critère important, c’est le choix du type de bois et sa qualité. Aussi, la taille de la bûche est un détail important qu’il ne faut pas négliger. Débitée, en 25, 33 ou 50 cm, la longueur doit être adaptée à votre poêle. Il faut savoir que des bûches de 33 cm garantissent une combustion idéale.

 

4.1.4. Le foyer

Sa taille impacte la taille des bûches de bois. Il est ainsi conseillé d’opter pour un grand foyer afin d’assurer l’autonomie de votre appareil.

 

4.1.5. Les émissions de CO

Le poêle à bois doit avoir un taux d’émission de monoxyde de carbone inférieur à 0,3%. Ce critère ne doit pas être négligé, car cela rentre dans les considérations pour l’éligibilité au crédit d’impôt.

 

4.1.6. Le label flamme

Il s’agit d’une certification de qualité des appareils. Il permet d’assurer les performances énergétiques et la préservation de la qualité de l’air.

 

4.1.7. Autres options

Le poêle à bois peut avoir plusieurs options pour améliorer le confort et l’utilisation comme :

  • La production d’eau chaude (poêle bouilleur)
  • Le four, comme une cuisinière
  • Le système vitre propre ou vitre en vitrocéramique
  • La ventilation, pour pulser l’air chaud

 

5. Quels sont les différents types de poêles à bois ?

5.1. Poêle à bûches

Ce type d’appareil est un mode de chauffage qui est à la fois esthétique et facile à installer. Il est très peu coûteux et écologique.

 

5.2. Poêle à granulés

Il s’agit d’une nouvelle génération de système de chauffage. Il est en mesure d’être automatique et programmable. C’est un excellent complément de chauffage.

 

5.3. Poêle mixte bûches et granulés

Comme son nom l’indique, il s’agit d’un système hybride. Il peut fonctionner avec plusieurs types de combustibles. Ce type d’appareil remplace parfaitement un chauffage électrique. Il assure d’excellentes performances.

 

5.4. Poêle à plaquettes

Pas très connu, ce système de chauffage allie à la fois le confort, l’économie et l’écologie. Il est le plus économique et le moins onéreux.

 

5.6. Poêle Turbo

Cet appareil très efficace au niveau de sa puissance. Il peut être utilisé comme un mode chauffage principal.

 

5.7. Poêle à charbon de bois

Ce type de système est considéré comme mixte, car il permet d’utiliser le bois et le charbon pour chauffer son intérieur.

 

5.8. Poêle à double combustion

Il s’agit d’un poêle à pétrole qui dispose d’une seconde chambre de combustion. Cet appareil offre une quantité de chaleur supérieure à celle émise par un poêle à bois classique.

 

5.9. Poêle de masse à longue inertie

C’est un système de chauffage efficace et volumineux. C’est l’appareil de chauffage à bois le plus performant. Il assure une meilleure conservation et diffusion de la chaleur.

 

5.10. Poêle étanche

Ce type de système est adapté aux habitations bien isolées. Il est moins contraignant à installer qu’un poêle classique. Aussi, cet appareil garantit une amélioration de la qualité de l’air et une diminution des risques d’intoxication.

 

5.11. Poêle bouilleur

Ce type de poêle à bois est simple et économique. Outre la diffusion de chaleur au sein de la maison, il permet de fournir de l’eau chaude sanitaire par le biais d’un ballon tampon destiné au stockage de l’eau.

 

5.12. Poêle à bois en fonte

Il s’agit d’un système de chauffage centenaire qui utilise des bûches comme combustible principal. Généralement, il est doté d’un mode de combustion prolongée qui lui permet d’offrir 8 h de chaleur sans rechargement.

 

5.13. Poêle à bois en acier

Cet appareil de chauffage en acier assure une montée très vite de la température pour chauffer rapidement la pièce. Il est à la fois contemporain et compact garantissant une intégration facile à tous les types d’intérieurs.

 

6. Comment l’installer ?

Il faut savoir que  l’installation d’un poêle à bois présente quelques contraintes qu’il faut prendre en considération :

  • Les tuyaux d’évacuation des fumées, leur diamètre, leur passage, le type de tuyau et la configuration du poêle à bois.
  • La conformité des conduits de fumée : l’installation de ses conduits est régie par la norme NF DTU 24.1.
  • L’emplacement du poêle à bois : ce dernier doit être éloigné du mur et de toute surface combustible.
  • L’installation des tuyaux de raccordement doit aussi être conforme.

 

7. Combien coûte un poêle à bois ?

Le prix de ce type de système de chauffage varie entre 400 et 15000 euros. Cela dépend essentiellement de :

  • La fonction du modèle
  • Sa puissance
  • La technologie incorporée
  • Son design

 

A l’achat, il est plus cher qu’un poêle au fioul, mais cet appareil de chauffage se révèle plus économique sur le long terme. Opter pour un poêle à bois permet de réaliser jusqu’à 30% d’économies sur la facture.

 

8. Comment bien l’entretenir ?

Afin de réduire les risques d’intoxication au monoxyde de carbone, il est important d’effectuer un ramonage au moins une fois par an. Pour cela, il faut prévoir deux rendez-vous annuels si vous utilisez votre système de chauffage jour et nuit.

En ce qui concerne l’entretien courant, il est recommandé de nettoyer régulièrement la vitre du poêle à bois avec des feuilles de papier journal ou un chiffon humide. Aussi, pensez à vider les cendres du foyer.

 

9. Comment bénéficier d’un crédit d’impôt pour la transition énergétique ?

Il faut savoir que l’achat d’un poêle à bois entre dans la catégorie des dépenses éligibles au crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE). Il permet également de déduire de vos impôts jusqu’à 30% de la facture.

Cependant, il faut respecter quelques conditions :

  • Choisir un système de chauffage labellisé Flamme Verte ou respectant les critères concernant le taux de monoxyde de carbone, les émissions de particules, le rendement énergétique ainsi que l’indice de performance environnemental.
  • Faire appel à un expert Reconnu Garant de l’Environnement (RGE) pour la pose.
  • Installer votre poêle au sein de votre résidence principale.

 

10. Quels sont ses inconvénients ?

Ce système de chauffage dispose également de plusieurs désavantages.

  • Cet appareil demande un entretien quotidien. En effet, il faut vider régulièrement le cendrier.
  • Aussi, ce type de système dégage des fumées qui sont à évacuer par une cheminée, ce qui exige un ramonage tous les ans.
  • En termes de conception, cet équipement est volumineux et demande une surface au sol importante. De plus, la mise en place des tuyaux d’évacuation des fumées peut ne pas être esthétique.
  • D’autre part, le bois est un combustible qui prend beaucoup de place. Il faut également penser à les stocker et à les préserver des intempéries.

 

11. Quels sont les autres types de poêles ?

Outre le poêle au bois, nous trouvons

11.1. Le poêle à pétrole

Généralement, il est utilisé comme un chauffage d’appoint. Il n’est pas très encombrant. Peu coûteux à l’achat, il offre une montée en température très rapide.

 

11.2. Le poêle au fioul

Ce type d’appareil est très esthétique et très performant. Aussi, les modèles récents sont à la fois silencieux et sans odeur.

 

11.3. Le poêle électrique

Il se présente comme un radiateur habillé en poêle. Il offre à la fois le beau design d’un poêle à chauffage et la facilité d’utilisation de l’électricité.

 

Conclusion

Nous pouvons dire en guise de conclusion que le poêle à bois est un appareil de chauffage qui permet de bénéficier des avantages d’un feu de bois en profitant des performances bien supérieures à celles d’une cheminée.

5/5 (1 Review)
Faïez MAALOUL

Laissez un commentaire