Le poêle à bois à double combustion : principe de fonctionnement, avantages et prix

poêleIl est évident qu’à l’approche de la période hivernale, le système de chauffage  devient un équipement indispensable pour assurer le confort dans un logement. Ces dernières années, nous trouvons de plus en plus d’appareils de chauffage écologiques et performants tels que les pompes à chaleur (PAC), les chauffages solaires, les poêles à bois et plus précisément les poêles à bois double combustion.

Pourquoi choisir un poêle à bois à double combustion ?

Ce système de chauffage offre de meilleures performances par rapport aux poêles à bois traditionnels.

 

Dans cet article, nous allons essayer de répondre aux différentes questions qui tournent autour du poêle à bois double combustion.

combustion

Sommaire

 

1.  Qu’est-ce qu’un poêle à bois à double combustion ?

Appelé également poêle DC ou encore poêle à post-combustion, ce système de chauffage, comme son nom l’indique, est doté d’une double chambre de combustion. Généralement, la combustion du bois propose un rendement relativement bas (de 10 à 30 % en moyenne). Ajouter à cela, nous trouvons l’émission de nombreuses particules fines.

La technologie de la double combustion offre une réelle amélioration. En effet, elle est en mesure de ré-enflammer les gaz résiduels produits lors de la combustion initiale. Notons que ce type de système offre un rendement élevé supérieur à 80 %.

 

Son  principe de fonctionnement

Afin de comprendre le principe de fonctionnement de ce type d’appareil, il faut tout d’abord comprendre ce qu’est la combustion du bois. Cette dernière nécessite la présence d’air comburant : le dioxygène contenu dans l’air. Il s’agit d’un élément indispensable afin que la combustion se réalise et que le feu se maintienne. C’est pour cette raison que tous les poêles à bois disposent d’une arrivée assurant l’alimentation du feu en continu.  

Cependant, cette « première » combustion n’est pas en mesure une combustion complète du bois de chauffage. Cela engendre un double problème :

  • L’inexploitation de toute l’énergie
  • Un taux de pollution très important causé par les résidus solides (cendres et charbon) et gazeux (oxydes d’azote, monoxyde de carbone, etc.)

Avec un appareil à double combustion, la deuxième arrivée brûle les gaz ainsi que toutes les particules qui s’échappent lors de la combustion du bois. Cela permet ainsi de réduire considérablement les pertes de gaz inutiles ainsi que les émissions de monoxyde de carbone.

 

2.  Pourquoi opter pour un poêle à bois à double combustion ?

Ce système de chauffage dispose de plusieurs avantages. En effet, il permet de :

  • Bénéficier d’une combustion complète et un rendement qui s’approche du 100%.
  • Réduire considérablement la consommation de bois.
  • Brûler les mauvais gaz.
  • Réduire la pollution liée au feu de bois.
  • Diminuer l’encrassement du poêle, de la vitre et du conduit.

 

3. Comment installer un poêle à bois à double combustion ?

L’installation de ce type de système est très simple. En effet, il suffit que la pièce soit dotée d’un conduit d’évacuation des fumées. Si vous le pouvez, installez-le au centre de la pièce de votre rez-de-chaussée. Ayant tendance à monter, l’air chaud vous chauffera l’étage sans difficulté.

L’installation d’un poêle à bois à double combustion n’est pas très compliquée, mais il est important de respecter les règles de sécurité.

  • La distance entre le poêle à bois et les parois combustibles doit être comprise entre 30 et 45 cm en fonction de la conception du poêle.
  • Le tubage du conduit de raccordement reliant le poêle au conduit de cheminée est obligatoire (DTU 24.1).

Pour assurer votre sécurité et éviter les risques d’incendie et d’intoxication, il est fortement recommandé de faire appel à un chauffagiste.

 

Le bois utilisé

Soulignons que cet appareil est conçu pour utiliser des bûches de bois soit des granulés aussi appelés pellets. Dans les deux cas, le rendement et le principe de fonctionnement sont excellents. L’avantage des pellets, c’est qu’ils sont faciles à stocker et n’engendrent pas beaucoup de cendres.

Il ne faut pas oublier bien évidemment que le pouvoir calorifique du bois par kilogramme varie suivant les différentes essences. Il s’agit de la quantité de chaleur dégagée par la combustion complète sous pression atmosphérique normale. Ainsi, plus le bois contient d’eau (humide), plus l’énergie récupérée lors de la combustion est réduite. Nous parlons ainsi de pouvoir calorifique supérieur (PCS) et pouvoir calorifique inférieur (PCI).

 

4. Commet bien choisir votre système de chauffage ?

Pour bien choisir votre appareil de chauffage, c’est simple, optez pour un poêle à bois à double combustion labellisé « flamme verte ». Il faut souligner que ce label détermine les systèmes de chauffage au bois de qualité. Le nombre d’étoiles attribuées par ce label est accordé selon le rendement et le taux d’émission de particules polluantes d’un équipement de chauffage.

Pour ce label, le maximum de rejet de monoxyde de carbone (CO) dans l’atmosphère accepté est de 0,3 %. Aussi, le minimum en matière de performances admissibles est un rendement de 70 %.

D’autre part, les systèmes de chauffage Flamme Verte à 5, 6 et 7 étoiles correspondent à tous les critères d’éligibilités de Crédit d’Impôt Transition Énergétique. Ce qui permet ainsi de déduire 30 % du prix du matériel. Aussi, depuis mars 2019, le coût de la main-d’œuvre est déduit des impôts.

 

5. Est-ce que votre feu produit une double combustion ?

Nous trouvons plusieurs indices qui permettent d’identifier une double combustion :

  • La couleur de fumée est presque transparente.
  • Les flammes présentes en haut du foyer sont à la fois calmes et vacillantes.
  • La vitre de l’appareil s’auto-nettoie grâce à la haute température : elle est ainsi toujours propre.

 

6. Combien coûte ce système de chauffage ?

Voilà que le principe de double combustion permet à ce système de chauffage d’être plus performant et plus économique. Le prix de ce type d’appareil va dépendre essentiellement de la taille, du rendement et du niveau de finition du poêle.

Néanmoins, nous pouvons dire que les poêles à bois à double combustion utilisant les bûches sont un peu moins chers que leurs équivalents utilisant les granulés. Leurs prix varient entre 1 000 € et 3 000 €.

 

7.  Qu’est-ce que la combustion?

Après avoir fait le tour sur la question du poêle bois  à double combustion, nous allons nous arrêter un peu sur le phénomène de la combustion.

Il s’agit d’une réaction chimique, à température élevée entre un combustible et de l’oxygène apporté par un comburant généralement de l’air. Le combustible contient essentiellement du carbone, de l’hydrogène, parfois du soufre.

Nous parlons également de triangle du feu qui réunit un combustible, un comburant, une énergie d’activation en proportion suffisante. Il faut savoir que le combustible peut être un gaz (butane, propane, gaz de ville, dihydrogène…), un liquide (essence, gas-oil, huile, kérosène…) ou encore un solide (bois, papier, carton, tissu, plastique…).

Cette réaction exothermique produit de la chaleur. C’est le principe même du fonctionnement de plusieurs systèmes de chauffage notamment d’un générateur d’une chaudière.

 

Conclusion

Nous pouvons dire en guise de conclusion que le poêle à bois double combustion est à la fois économique et écologique. Il assure également d’excellentes performances. Sans oublier bien évidemment qu’il existe d’autres types de poêles à bois tels que le poêle à convection naturelle, le poêle à bois par accumulation et par convection ou encore le poêle à bois en acier et fonte.

0/5 (0 Reviews)
Faïez MAALOUL

    Laissez un commentaire