Chaudière : types, fonctionnement et entretien

chaudièreVous souhaitez installer une nouvelle chaudière et vous hésitez sur le choix ? De nombreuses options vous sont disponibles lorsqu’il s’agit d’installation. Découvrez !

Comment choisir votre nouvelle chaudière ?

Le type, le combustible et le mode de fonctionnement sont les critères à prendre en considération.

 

La chaudière est un appareil thermique qui assure le réchauffement via un circuit de chauffage et/ou la production de l’eau chaude. À l’opposé des pompes à chaleur, ce système de chauffage produit uniquement de la chaleur et assure la production d’eau chaude, il ne fait pas de refroidissement.

Quand on parle d’un modèle, on parle également de combustibles, de technologies, de modes de fonctionnement et d’installation.

 

Sommaire

 

1. La chaudière et les combustibles

Le choix du type de combustible doit prendre en considération la puissance que vous souhaitez obtenir, la superficie de l’espace à réchauffer ainsi que le nombre d’appareils liés.

On distingue ces types : chaudières à bois, chaudière électrique, chaudière gaz, chaudière mixte, chaudières au fioul, chaudière à granulés, etc.

 

2. Les technologies

a) Condensation

Cette technologie est valable pour les chaudières à gaz et à fioul. Ses utilisateurs la trouvent moins polluante et plus efficace que le modèle classique. Elle assure également des économies d’énergie considérables.

Ce qui distingue son fonctionnement est le fait que la chaleur portée par la vapeur d’eau qui résulte de la combustion est exploitée. Ainsi, quoiqu’elle consomme moins de combustible, elle offre presque la même puissance.

Son installation peut être effectuée sans problème par un plombierchauffagiste. Vous pouvez même bénéficier de certaines aides financières comme le crédit d’impôt et l’éco-prime.

 

b) Basse température

La chaudière à basse température chauffe l’eau du réseau de chauffage à une température plus faible que le modèle classique. En effet, elle envoie aux tuyauteries une eau dont la température est de 40° (contre 90° dans le cas du modèle classique).

 

c) Classique

De moins en moins utilisées, les chaudières classiques chauffent seulement le circuit d’eau et évacuent les fumées telles qu’elles sont. Dès lors, elles ne se trouvent ni écologiques ni économiques. À cause de leur consommation d’énergie et leurs émissions polluantes, elles ne sont pas conseillées.

choix de chaudière

 

3. La chaudière et le chauffe-eau

Si le chauffe-eau produit seulement de l’eau chaude, la chaudière procure également le chauffage. Couplée à un chauffe-eau, elle permet de fournir de l’eau chaude sanitaire.

 

4. L’installation

Vous avez fait votre choix et vous devez procéder à l’installation ? D’abord, prenez en considération que cela doit impérativement se faire par un installateur professionnel. Deuxièmement, vous devez tenir compte de certains faits. En effet, l’emplacement doit assurer confort et sécurité. Vous pouvez installer une chaudière murale pour libérer l’espace ou une chaudière au sol pour un rendement adéquat à une grande surface. C’est que les modèles au sol sont généralement plus puissants même s’ils peuvent coûter cher.

 

Les critères de sécurité à respecter

  • Respecter une hauteur qui convient à votre modèle choisi ;
  • Installer l’appareil dans une pièce bien aérée et suffisamment vaste (8 m3 minimum) ;
  • Vu le poids de l’appareil, il faut le poser contre un mur solide.

Il n’est pas nécessaire de placer les chaudières à ventouse dans un espace aéré. Cela peut se faire dans la salle de bains, dans un placard à la cuisine, etc.

Attention !

Évitez d’installer la chaudière au-dessus d’une machine qui produit des vapeurs grasses pour qu’elle ne s’use pas rapidement.

 

 5. Principe de fonctionnement d’une chaudière

Il est nécessaire de connaitre le mode de fonctionnement d’une chaudière afin de comprendre ce qui peut parfois demander un dépannage ou encore justifier une panne.

Pour comprendre le fonctionnement d’une chaudière, il est important de distinguer parmi les quatre familles de chaudières. Comme nous l’avons mentionné auparavant, nous trouvons une chaudière à gaz, à bois, au GPL ainsi qu’au fioul.

 Le fonctionnement d’une chaudière à condensation

Ce type de système extrait la chaleur dans la vapeur même de sa propre combustion. Peu importe le combustible utilisé, ce type de chaudière fonctionne toujours selon le même principe :

  • La récupération de la vapeur d’eau dans les gaz émis par la combustion
  • La réutilisation de l’eau chaude afin de faire chauffer les radiateurs
  • Le refroidissement, ensuite, l’évacuation de l’eau par les eaux usées
  • L’augmentation de la performance lorsqu’elle est associée à des radiateurs dis basse température ou à un plancher chauffant.

Le fonctionnement d’une chaudière à basse température

Ce type de chaudière dispose du même fonctionnement. Cependant, elle permet d’économiser 15% de l’énergie. Cela permet ainsi de réduire considérablement votre facture. Une chaudière à basse température est principalement associée à des radiateurs à faible chaleur ou encore à un plancher chauffant.

 

6. Entretien d’une chaudière : comment faire ?

 Il est important de souligner que la plupart des chaudières nécessitent un entretien annuel réglementaire. En effet, une obligation d’entretien annuel doit être appliquée à toutes les chaudières dont la puissance nominale est supérieure à 4 kW et inférieure à 400 kW. Aussi, l’entretien est obligatoire pour les systèmes de chauffage dont l’alimentation se fait grâce à du charbon, du bois, du gaz et du fioul.

Cette opération est en mesure de :

  • Réduire les possibles intoxications au monoxyde carbone (CO2)
  • Conserver des performances optimales pour l’appareil
  • Diminuer les dépenses énergétiques
  • Augmenter la longévité de l’appareil
  • Réduire les coûts de fonctionnement

Pour ce faire, il est fortement recommandé de souscrire un contrat d’entretien.

Les modalités d’entretien de la chaudière

Que cela soit un appartement ou une maison, la charge de l’entretien annuel revient au :

  •  Propriétaire occupant
  •  Locataire
  •  Bailleur ou le syndicat de copropriétaires

Pour réaliser cet entretien, vous pouvez faire appel à un professionnel chauffagiste ou souscrire un contrat d’entretien auprès de lui.

Généralement, le contrat d’entretien comprend plusieurs prestations. La visite annuelle de contrôle consiste à :

  • Vérifier et nettoyer les principaux éléments de l’appareil.
  • Evaluer les émissions polluantes atmosphériques
  • Changer les pièces défectueuses

Après 15 jours de la visite, vous êtes en mesure d’obtenir une attestation d’entretien. Cette dernière peut être conservée pour une durée minimale de 2 ans.

D’autre part, votre chauffagiste professionnel va vous apporter les conseils nécessaires afin d’optimiser l’utilisation de votre chaudière.

 

Conclusion

Nous pouvons dire, en guise de conclusion, que l’installation d’une chaudière permet de répondre aux différents besoins personnels et quotidiens. En effet, ce système de chauffage est en mesure de chauffer l’ensemble d’une habitation, que cela soit une maison ou un appartement.

4/5 (1 Review)
Faïez MAALOUL

    Laissez un commentaire