• contact@clim-pac.fr

Le contrat d’entretien des pompes à chaleur

contrat d'entretien PACVous souhaitez installer une pompe à chaleur (PAC) et vous vous interrogez sur le contrat d’entretien de ce type d’installation ? Voici ce que vous devez savoir !

Qu’est-ce qui caractérise un contrat d’entretien de PAC ?

Tout le nécessaire pour rédiger, signer et résilier un contrat d’entretien de PAC.

 

Installer une pompe à chaleur n’est pas peu onéreux. C’est une raison suffisante pour un entretien préventif régulier contre le risque de panne de votre PAC, n’est-ce pas ? Outre les mesures d’entretien régulier que vous pouvez faire vous-même, un entretien courant de la part d’un professionnel doit être réalisé.

Par ailleurs, dans certains cas, les contrats d’entretien se trouvent obligatoires. Voici tout ce que vous devez savoir sur ce sujet…

 

Sommaire

 

1. Pourquoi opter pour un contrat d’entretien ?

Le contrat d’entretien est-il obligatoire ?

La souscription d’un contrat d’entretien PAC est obligatoire surtout si cette dernière possède une puissance dépassant les 12 KW et/ou elle comprend plus de 2 kg de fluides frigorigènes. Cela vous permet de disposer d’une attestation d’entretien ou d’un certificat évitant ainsi les amendes lors des contrôles.

Dans le cas contraire, le contrat n’est pas obligatoire et l’entretien peut se faire tous les 2 ou les 3 ans réduisant ainsi les dépenses.

Il est à noter que les opérations de maintenance d’une ancienne PAC sont beaucoup plus importantes, car cette dernière est moins respectueuse du code de l’environnement et se trouve être plus nocive en cas de fuites.

L’intérêt de ce contrat

L’entretien et la maintenance vous permettent d’assurer les performances énergétiques et d’éviter les mauvais fonctionnements entraînant une consommation excessive, ainsi que les intoxications. Il faut prendre en considération en effet qu’une fuite PAC est dangereuse, car le fluide frigorigène est généralement toxique.

En ajout, le contrôle technique assuré grâce à un contrat est un moyen de garantir une bonne longévité de la pompe.

 

2. Pour quelles prestations ?

Les prestations des contrats de maintenance dépendent du professionnel, cependant, celles citées au-dessous sont les plus répandues :

  • Le diagnostic annuel de la pompe ;
  • Le contrôle du compresseur ;
  • La vérification de l’étanchéité du circuit frigorifique ;
  • L’inspection des connexions électriques ;
  • Le nettoyage des équipements ;
  • Le remplacement des filtres ;
  • La réparation de la pompe à chaleur en cas de dysfonctionnement.

Notez bien  

Certains contrats peuvent être personnalisés pour avoir des avantages adaptés à vos besoins.

 

3. Comment souscrire un contrat d’entretien ?

Si votre installateur ne vous propose pas un contrat d’entretien, demandez les recommandations de vos connaissances et comparez les devis pour choisir le bon professionnel ou réparateur agréé. Ce dernier, une fois déterminé, vous guidera pour accomplir les procédures.

 

4. Quelle est la durée du contrat d’entretien ?

Les pompes à chaleur classiques (qui assurent seulement le chauffage de l’intérieur) nécessitent une révision annuelle. En revanche, les PAC réversibles sollicitent un contrôle biannuel. Par ailleurs, mis à part le coté réglementaire qui engage le professionnel avec qui vous avez signé le contrat, ce dernier a un engagement technique et  doit assurer un contrôle et un entretien périodique de l’installation.

Un contrat peut durer jusqu’à 5 ans. N’acceptez pas un contrat qui vous lie à un professionnel supérieure à cette période.

 

5. Quel est le prix d’un contrat d’entretien ?

Le prix d’entretien dépend du professionnel auquel vous avez recours. Il dépend également du type de la PAC. Généralement, les dépenses d’entretien varient entre 150 et 400 euros annuellement.

Si le contrat dure plus d’un an, il est conseillé de ne pas effectuer un paiement couvrant toute la durée dès le début.

Remarque : L’entretien de la pompe à chaleur aérothermique est souvent moins cher que la géothermique ou l’aquathermique.

6. Pour résilier votre contrat

Vous envisagez de déménager, de changer votre professionnel, de modifier votre contrat de maintenance et il vous faut une résiliation ? Préparez alors une lettre de résiliation du contrat et envoyez-la à votre technicien pour l’informer du rejet de la reconduction automatique en respectant le préavis.

5/5 (1 Review)
Faïez MAALOUL

    Laisser un commentaire