Comment utiliser sainement votre climatiseur ?

climatiseurParfois, en périodes de fortes chaleurs, le climatiseur devient nécessaire pour continuer à vivre de façon normale. Toutefois, cette technologie présente ses inconvénients sur la santé. Il faut alors adopter certains comportements pour ne pas avoir des soucis.

 Quelles sont les règles d’une utilisation saine du climatiseur ?

Des astuces simples à mettre en place vous permettent d’éviter des soucis de santé.

Avant de vous fournir les règles à appliquer pour utiliser sainement le climatiseur. Il convient de vous donner un aperçu sur son fonctionnement, ses types ainsi que ses avantages et ses inconvénients.

utilisation climatiseur

Sommaire

 

I. Un aperçu sur le fonctionnement et les types de climatiseurs

Le climatiseur, de par sa puissance frigorifique, se trouve plus efficace qu’un rafraîchisseur d’air ou un ventilateur à piles ou électrique qui permet uniquement de brasser l’air. En période de forte canicule, ces derniers appareils s’avèrent inutiles et l’air froid qu’ils diffusent ne se trouve pas assez rafraîchissant.

 

1. Les principales composantes des systèmes de climatisation

  • Le fluide réfrigérant : c’est l’élément principal du clim qui permettra de réchauffer ou de refroidir l’air. On distingue plusieurs types de fluides comme le R410A, le R32 et le R290. Ces deux derniers se trouvent plus respectueux de l’environnement.
  • L’évaporateur : c’est là où le fluide frigorigène, en état liquide, s’évapore afin de refroidir l’air ambiant.
  • Le compresseur : ce dernier comprime le gaz pour augmenter la température et la pression du fluide.
  • Le condenseur : il permet d’évacuer la chaleur vers l’extérieur grâce à la haute pression exercée sur le gaz.
  • Le détendeur : il diminue la température et la pression du fluide. Ce dernier devient alors liquide et peut retourner à l’évaporateur et continuer son cycle dans le système frigorifique.

 

Remarque :

La climatisation type est la pompe à chaleur air-air. Elle procure un air ambiant qui inspire le bien-être grâce à son système de compresseur et à son fluide réfrigérant.

 

2. Le principe de fonctionnement du climatiseur

Le fonctionnement du climatiseur ressemble à celui du réfrigérateur. Le rafraîchissement de l’air intérieur se fait grâce à l’état du fluide frigorigène dans un circuit étanche fermé.

Afin de refroidir la pièce, l’air chaud ambiant sera injecté dans l’évaporateur. En contact avec le fluide, l’air va se rafraîchir et sera diffusé dans la pièce. Parallèlement, le fluide absorbe les calories de l’air entrant, s’évapore et devient gazeux.

Ensuite, le gaz continuera son chemin dans le compresseur qui va assurer sa compression sous haute pression et l’envoyer au condenseur. C’est au niveau de cette composante que le fluide gazeux va évacuer la chaleur vers l’extérieur.

Dernièrement, le fluide sera envoyé vers le détendeur. Ce dernier permet de baisser sa pression pour qu’il retrouve son état liquide et repasse dans l’évaporateur.

 

3. Les types de climatiseurs

Si vous envisagez de rafraîchir une seule pièce, un climatiseur avec un seul bloc est suffisant. Dans le cas contraire, vous pouvez choisir entre une multitude de modèles. De plus, il faut penser à la double fonctionnalité du climatiseur. Avez-vous besoin seulement de rafraîchir la construction en été ou de la chauffer aussi en hiver ? Voici un aperçu sur les types de climatisations disponibles sur le marché :

Le climatiseur mobile 

Il est équipé de roulettes d’où la simplicité de le déplacer. Il nécessite le passage d’une gaine à travers une ouverture comme une fenêtre. Ce dernier est plus bruyant que les autres climatiseurs.

 

Le climatiseur mural 

C’est le système le plus utilisé. Il se fixe sur le mur, en hauteur. Il est peu encombrant.

 

La console de climatisation 

Elle se pose au sol ou sur une paroi.

 

La climatisation cassette 

Elle est encastrée dans le plafond et conçue pour les pièces de 3 m de haut au minimum. Dans le cas contraire, elle sera une source d’inconfort. Elle peut couvrir entre 60 et 70 m² de surface.

 

4. Les différentes variétés de climatiseurs

Le monobloc mobile

Il est très répandu. Vous pouvez le diriger dans les salles selon vos besoins. Il faut juste mettre l’évacuation dans l’entrebâillement d’une ouverture comme une fenêtre ou une porte. Cet appareil est compact et se trouve propice aux petites pièces de 10 à 30 m².

PS : le monobloc peut aussi être fixe.

Le split

Il est déplaçable et contient 2 unités : une à l’extérieur et la deuxième à l’intérieur (dans la pièce à rafraîchir)). Il est propice pour des salles plus grandes que le monobloc. Le split peut également être fixe. Les unités seront alors reliées par une longue gaine. L’unité intérieure peut se présenter sous forme de radiateur ou de boîtier.

Le multi-split

Il s’agit d’une climatisation centralisée. Elle dispose de plusieurs unités. La première est à l’extérieure et permet d’alimenter plusieurs diffuseurs muraux ou plafonniers se trouvant à l’intérieur de la maison. On peut cacher ces derniers dans un plancher ou dans un plafond.

 

II. Quels sont les bienfaits et les avantages du climatiseur ?

Comme toute autre technologie, le climatiseur a aussi ses avantages et ses inconvénients.

 

1. Les avantages de l’utilisation du climatiseur

Dans certaines régions, le climatiseur se trouve indispensable pour supporter les canicules de l’été surtout si les hautes températures sont couplées à une chaleur humide.

En France, les vagues de chaleur sont de plus en plus fréquentes et intenses. Le climatiseur se trouve alors nécessaire surtout pour les personnes fragiles. En effet, cet appareil permet de :

Rafraîchir l’air

C’est l’objectif principal du climatiseur. Le rafraîchissement de l’air est également nécessaire dans le cas de certaines activités :

  • Conserver des produits dans une température ambiante raisonnable comme les médicaments, les fleurs et les produits cosmétiques ;
  • Dans les établissements de santé ;
  • Dans les maisons de retraite ;

 

Assainir l’habitation

L’air importé dans le système de climatisation est filtré. L’air rafraîchi sera ainsi plus sain.

 

Déshumidifier l’air

Certains climatiseurs mobiles ou fixes sont dotés par une fonction de déshumidification et/ou de ventilation. Ils permettent ainsi de baisser le taux de l’humidité dans la pièce pour favoriser plus de confort respiratoire.

 

2. Les effets néfastes du climatiseur sur la santé

Le choc thermique

Les appareils de refroidissement créent souvent des chocs thermiques de par la différence de température entre intérieur et extérieur. C’est le cas, par exemple, quand il fait 30°C à l’extérieur alors que le climatiseur est programmé à 18°C.

 

Le développement des maladies respiratoires

Les climatiseurs de type pompe à chaleur air-eau sont susceptibles de développer, à cause de la stagnation de l’eau, des organismes pathogènes tels que la légionellose. Cette dernière peut engendrer des maladies respiratoires plus ou moins graves.

 

La transmission de virus

Les climatiseurs brassent l’air et le propulsent dans la construction. Toutefois, dans les bâtiments qui accueillent du public, cet air est susceptible de faire propager rapidement des virus.

 

Remarque

Outre ces effets sur la santé, le climatiseur est aussi dangereux pour l’environnement. En effet, il consomme souvent trop d’énergie et les fluides sont néfastes pour la nature. Utilisé à mauvais escient, le climatiseur peut alors être considéré comme une menace pour le développement durable.

Afin de réduire leurs impacts sur l’environnement, la nouvelle réglementation européenne F-Gaz a remplacé certains fluides classiques par d’autres ayant moins d’effet sur le réchauffement global.

 

III. Comment bien utiliser votre climatiseur ?

Le climatiseur est un atout qui permet de rendre la vie intérieure plus confortable en été. Néanmoins, il doit être utilisé à bon escient pour ne pas recourir des problèmes de santé par la suite.

 

1. Évitez les écarts de température importants

Les écarts de température de plus de 8°C entre la température extérieure et intérieure engendrent des chocs thermiques plus ou moins graves pour la santé. Ces derniers peuvent causer :

  • Des maux de tête et de gorge
  • Écoulements nasaux et rhumes
  • Des céphalées
  • Une sécheresse oculaire
  • Des crampes musculaires
  • Une perte de connaissance voire même un arrêt respiratoire.

Il sera alors judicieux de ne pas dépasser cet écart. L’idéal sera un écart de 5°C. Par ailleurs, pour éviter les chocs en passant d’une pièce climatisée à une autre non refroidie, il faut régler le climatiseur à 25 ou 26°C.

PS : Pensez toujours à garder un gilet ou une écharpe à côté afin d’éviter d’avoir froid et de subir des écarts entre l’extérieur et l’intérieur, mais aussi entre les pièces.

Notez également que trop pousser votre climatiseur aura des impacts sur l’environnement et sur votre facture d’énergie.

 

2. Évitez les courants d’air froid

Les courants d’air froid ont les mêmes impacts que les chocs thermiques. Voici comment les éviter :

  • Ne pas dormir en contact direct avec l’air conditionné ;
  • Placer le clim dans une pièce voisine à la chambre à coucher si vous ne disposez pas d’un air conditionné central ;
  • Rafraîchir la pièce pendant la journée et éteindre le climatiseur pendant la nuit ;
  • Ne pas vous asseoir sous la source d’air froid.

PS : Les courants d’air froid peuvent provoquer également des torticolis, des infections des voies respiratoires et des problèmes de nuques.

 

3. Bien entretenir votre climatiseur

Un mauvais entretien du climatiseur peut provoquer des problèmes de santé sérieux, particulièrement, au niveau de l’appareil respiratoire : allergies, infections, bactéries, etc.

Afin de vous prémunir contre ces maladies, vous devez faire attention à la maintenance des installations comme les filtres et les conduits. Suivez rigoureusement les conseils d’entretien de votre système de climatisation ou demandez l’aide d’un professionnel pour nettoyer l’installation.

Un entretien annuel de votre climatiseur fixe ainsi qu’un nettoyage régulier lors des périodes d’utilisation seront suffisants. Pour les climatisations mobiles, on vous conseille de changer les filtres tous les ans.

D’autre part, veillez à ouvrir les fenêtres pendant la nuit pour renouveler l’air.

 

4. L’hygrométrie de la pièce

L’hygrométrie ou le taux d’humidité de l’air ambiant doit être comprise entre 40 et 60°C. Veillez à contrôler la fonction déshumidificateur de la clim pour un air ni trop humide ni trop sec.

 

5. Autres conseils pour une utilisation saine et responsable

  • Gardez un petit débit constant. Les fortes ventilations entre-coupées sont néfastes pour votre santé, mais aussi pour votre appareil et votre poche.
  • La climatisation ne doit pas être votre premier recours pendant les canicules. Des gestes et des manières simples peuvent vous aider à rafraîchir votre intérieur. Par exemple, ne laissez pas les portes et les fenêtres ouvertes pendant la journée. Vous pouvez aussi profiter des pièces naturellement rafraîchies comme le sous-sol, le garage et les pièces à l’ombre.

 

Conclusion

Comme nous l’avons vu, il faut utiliser votre climatiseur avec précaution pour ne pas subir ses impacts sur la santé. En ajout, il faut vous habituer à ne pas l’utiliser tout le temps car il est susceptible d’affaiblir votre système immunitaire.

D’autre part, une utilisation responsable doit être respectueuse de l’environnement et de votre argent.

0/5 (0 Reviews)
Faïez MAALOUL

Laissez un commentaire