Installation, maintenance et réparation d’un chauffage

Vous possédez déjà un chauffage pour votre maison (ou local) ou vous avez pour projet d’en installer un. Un minimum de connaissance est nécessaire pour que vous puissiez faire les bon choix : 

  • Le professionnel que vous recruterez
  • Le système de chauffage
  • Les prix
  • L’énergie
  • Les aides financières

En effet, une telle installation de chauffage pourrait avoir de graves conséquences sur votre santé, l’environnement, votre facture… si vous ou votre technicien faites des mauvais choix.

Le chauffage en France

 

Les systèmes de chauffage en France

Chauffage au gaz

C’est le chauffage le plus répandu en France. En effet presque la moitié des français ont choisi le gaz (naturel ou en bouteille) pour alimenter leurs chaudières en énergie

Les principales technologies de chaudière à gaz :

  • Chaudière à condensation : elle récupère l’énergie de la fumée dégagée par la combustion en condensant son eau. Ce qui lui confère le meilleur rendement de toutes les chaudière à gaz. 25% d’économie d’énergie en moyenne par rapport à la chaudière classique.
  • Chaudière basse température : elle fonctionnent à la température requise pour réchauffer votre local d’une manière optimale. Cette modulation de température évite à cet appareil de monter vers les hautes températures qui sont à l’origine des déperditions de chaleur. 13% d’économie d’énergie en moyenne par rapport à la chaudière standard.

 

Chauffage par pompe à chaleur (PAC)

Ce mode de chauffage s’est développé en Europe à la fin des années 70 et au début des années 80. Les pompes à chaleur sont capables de chauffer ou de refroidir votre local. Le rendement d’une pompe à chaleur atteint facilement les 300 %. Ce qui en fait un mode de chauffage des plus économique même si cet appareil fonctionne à l’électricité.

Les pompes à chaleur les plus répandues sont :

Vous pouvez vous rendre sur notre page spéciale pompe à chaleur pour plus de détails sur cette machine.

 

Chauffage solaire

chauffage solaireGrace à des panneaux solaires installés le plus souvent sur le toit de votre bâtiment, l’énergie du soleil est transmise à l’eau qui alimentent les éléments chauffants de votre maison.

Le chauffage solaire doit être combiné avec un autre type de chauffage afin d’assurer la continuité du chauffage les jours où l’énergie solaire ne suffit pas.

Grâce au soleil vous économisez en moyenne 30% sur votre facture de chauffage. Dans certaines régions on peut atteindre les 50% d’économie

 

Chauffage par géothermie

Il s’agit d’une pompe à chaleur qui puise son énergie de la terre. L’énergie géothermique permet à la pompe à chaleur d’avoir un rendement moyen de 450% pouvant arriver à 600%. Ce qui vous fait diviser votre facture de chauffage par 4 par rapport à un chauffage 100% électrique.

 

Chauffage électrique

Chauffage électriqueC’est le chauffage le plus simple à tous les points de vue :

 Son principe de fonctionne est également basique : une résistance électrique branchée sur le réseau 220 v alternatif et commandée par un thermostat.

Bien que son coût d’acquisition (installation et équipements) soit le moins cher parmi tous les autres chauffages, sa facture de consommation est la plus chère.

 

Chauffage au fioul

Très présent en zone rural car le gaz naturel y fait défaut. L’avantage premier du chauffage au fioul est l’autonomie que son stockage procure aux habitants qui se trouvent loin des villes.

Son pouvoir calorifique élevé fait de lui l’énergie fossile la moins encombrante question stockage.

Comme sa rivale gaz, la chaudière fioul se décline en deux technologies : chaudières à condensation et chaudières à basse température

 

Chauffage au bois

Chauffage au boisL’énergie de ce mode de chauffage est la moins chère. Le bois est considéré comme une énergie renouvelable. Ce qui fait de ce chauffage un système écologique et économique en même temps.

 Les appareils se présentent sous la forme d’une cheminée traditionnelle à la chaudière à granulés en passant par l’insert et le poêle à bois.

Le combustible est du bois en bûches, plaquettes ou granulés. L’alimentation des chaudières pourrait être automatique ou manuelle.

Les chaudières à bois existent aussi avec les deux technologies : condensation et  basse température.

 

Les critères pour bien choisir son chauffage ou l’améliorer

Le climat de votre région

La différence de température entre l’intérieur à réchauffer et l’extérieur, l’humidité, les vents, etc ont une influence sur la puissance de votre chauffage

 

La surface de votre maison ou local

Plus votre local à réchauffer est grand, plus grande est la puissance de votre chauffage.

 

L’isolation thermique de votre maison ou local

Une bonne isolation de votre local vous permet de faire des économies d’énergie car elle garde la chaleur à l’intérieur. Ce qui réduit, aussi, la puissance nécessaire pour compenser la déperdition de chaleur qui affecte beaucoup la puissance de votre chauffage.

 

L’énergie disponible près de chez vous, son coût et son impact sur l’environnement

Tous les appareils de chauffage (chaudières, cheminées, radiateurs électriques…) ont besoin d’une source d’énergie. Cette source doit être disponible près de chez vous et ne vous pose pas de problème d’approvisionnement. Si non vous ne pourriez pas assurer la continuité de votre chauffage.

Si vous avez le choix entre plusieurs énergie, faites un compromis entre l’économie et l’écologie.

 

L’encombrement de l’appareil par rapport à l’aménagement de votre maison ou local

L’encombrement des chauffages (appareil, stockage, élément…) varient beaucoup en fonction de leurs technologies et de leurs énergies. Assurez-vous, donc, que vous avez la surface et la hauteur nécessaires pour l’installation.

 

Facilité de l’installation de l’entretien et du dépannage 

Un critère très souvent négligé par les acquéreurs de chauffages. Une chaudière qui tombe en panne en plein hiver, par exemple, vous fait vivre des conditions inconfortables. Plus longue est l’intervention, plus long est votre calvaire et votre insatisfaction de votre installation.

Renseignez-vous sur les travaux nécessaires pour l’installation (casse de mur, plancher, toit…), les maintenances préventives (certaines sont obligatoires de par la loi), les pannes classiques, etc pour éviter toute surprise désagréable.

 

L’esthétique

Même si votre maison est bien chauffée, vous n’allez pas vous sentir bien si les éléments chauffants ne sont pas en harmonie avec votre intérieur. Pensez aux planchers chauffants qui sont l’une des solutions de chauffage les moins intrusives.

 

Prix et aides financières

Ci-après les prix moyen des chauffages les plus connus sur le marché français :

  • Chauffage électrique : 5000 €
  • Chaudière à bois :  10 000 €
  • Chaudière gaz : 4 000 €
  • Chaudière au fioul : 5500 €
  • Chauffage par pompe à chaleur 10 000 €
  • Chauffage par pompe à chaleur Géothermique : 15 000 € 
  • Chauffage Solaire : 15 000 € 

 

Les principales aides financières sont

  • Prime du compte CO2

Cette prime encourage le consommateur à rejeter  le moins de CO2 possible dans l’air. Toute action visant à réduire les émissions de ce gaz dans l’air est donc éligible :

        ⇒ Changement d’énergie

        ⇒ Amélioration de l’isolation

        ⇒ Réduction de la consommation

Pour plus d’information sur le sujet : https://www.compteco2.com ou https://www.picbleu.fr

 

  • L’éco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ)

C’est un prêt à taux zéro compris entre 10 000 et 30 000 € pour le financement des travaux de rénovation énergétique.

Il est accordé au propriétaire, locataire ou collectivité pour les travaux suivants :

        ⇒ Isolation

        ⇒ Installation d’équipement

        ⇒ Amélioration des performances énergétiques

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F19905

 

  • Le crédit d’impôt transition énergétique : CITE

Toute personne qui souhaite entreprendre des travaux pour faire des économies d’énergie est éligible à cette aide. La résidence doit être principale et doit avoir au moins 2 ans d’age.

Le crédit d’impôt varie entre 15 et 50%. Il est plafonné à 8 000 € pour une seule personne et à 16 000 € pour un couple.

https://www.economie.gouv.fr/particuliers/aides-renovation-energetique

 

4/5 (1 Review)