• contact@clim-pac.fr

Transition énergétique : quels sont les principaux objectifs ?

La transition énergétique renvoie à l’évolution des anciens modes de production et de consommation d’énergie.

Quels sont les enjeux de la transition énergétique ?

Parmi les enjeux, nous pouvons citer la nécessité de factures et les émissions de CO2.

Ces dernières décennies, on ne cesse de parler de la transition énergétique. Cependant, dans les esprits, cette expression se rapporte au passage d’un système énergétique se basant sur des sources d’énergie fossile à un système focalisé sur des énergies renouvelables. Cependant, la réalité est différente et un peu plus complexe.

Dans cet article, nous allons essayer de répondre aux questions les plus fréquentes qui tournent autour de cette notion afin de mieux vous éclairer.

transition énergétique

Sommaire

 

1. Qu’est-ce que la transition énergétique ?

Pour commencer, nous pouvons dire qu’il s’agit de l’un des volets de la transition écologique et l’un des enjeux majeurs du développement durable. Elle se présente comme étant une modification structurelle profonde des modes de production et de consommation de l’énergie sur le territoire. Le but de cette transformation est de le rendre plus écologique.

Réellement, elle a pour but de transformer un système énergétique afin de limiter son impact environnemental.  Elle est rendue indispensable en raison de :

  • L’épuisement inéluctable des ressources fossiles,
  • La pollution et ses conséquences sur l’environnement
  • la pollution et ses conséquences sur la santé humaine (l’exploitation et de l’utilisation des énergies fossiles)
  • La lutte contre le réchauffement climatique provoqué par les gaz à effet de serre.

 

1.1. Histoire

Selon l’historien français des sciences, Jean-Baptiste Fressoz, la notion de « transition énergétique » a fait son apparition au milieu des années 70 dans le but de faire face aux inquiétudes liées à la « crise énergétique ». En effet, il était préférable d’utiliser le terme « transition » au lieu de « crise ». Cela permet de rendre la situation moins anxiogène.

C’est en Allemagne et en Autriche que ce concept est apparu sous la forme d’un livre blanc, suivi à Berlin du 1er congrès sur le sujet.

 

1.2. La loi de transition énergétique en France

Nous trouvons qu’au niveau national et international,  plusieurs initiatives ont été prises en faveur de la transition énergétique. En effet, en France, l’état a déterminé des objectifs à atteindre d’ici 2020. Ensuite, dans un second temps, d’ici 2030 et puis d’ici 2050.

La première période doit, dans un premier temps, effectuer une évaluation des capacités du territoire. Par la suite, de nouveaux objectifs vont être fixés d’ici 2030.

C’est en mars 2015 que la loi sur la transition énergétique a été votée par les sénateurs. Notons que le projet de loi a subi des modifications par rapport au texte proposé à l’Assemblée Nationale. Nous pouvons citer, par exemple, la baisse de 20% de la consommation d’énergie. Concernant les entreprises, l’obligation d’instaurer un plan de mobilité dans le but de promouvoir le covoiturage (pour les entreprises de 100 à 250 salariés) a été supprimée.

Aussi, en ce qui concerne l’énergie éolienne, la distance minimale à respecter entre les éoliennes et les habitations a également été revue.

Nous pouvons dire qu’en France, l’accent est mis principalement sur l’économie et sur l’efficacité énergétique en rapport au développement des sources alternatives. Cette loi promulguée a pour but de donner un cadre au nouveau modèle énergétique dans le pays. Plusieurs objectifs ont été fixés :

  • La réduction de la facture énergétique,
  • La lutte contre les émissions de gaz à effet de serre,
  • La lutte contre la précarité énergétique,
  • La réduction de la consommation énergétique primaire d’énergies fossiles,
  • L’augmentation de la part des énergies renouvelables,
  • La réduction de la production des déchets,
  • L’amélioration des performances énergétiques des bâtiments.

 

2. Pourquoi la transition énergétique ?

Vous l’ignorez, peut-être, mais la transition énergétique est devenue un véritable sujet politique, et ce, pour de nombreuses raisons. En effet, face aux problèmes écologiques et climatiques, les questions autour de la santé ou sur le prix de l’énergie ne cessent de se multiplier chez les Français.

 

2.1. Pour le climat

Premièrement, nous pouvons dire que l’un des objectifs les plus fondamentaux de la transition énergétique, c’est la lutte contre le réchauffement climatique. En effet, actuellement, le problème du réchauffement climatique suscite de nombreuses inquiétudes. Nous sommes déjà témoins des conséquences de ce réchauffement sur la météo. Soulignons, également, qu’il présente des conséquences économiques. En effet, le changement du climat affecte les activités humaines. La principale cause de cette modification du climat, c’est le Co2. Une grande partie de ce gaz émise provient principalement de l’énergie consommée.

De ce fait, il est recommandé de s’orienter vers les énergies renouvelables. En effet, l’énergie solaire, l’énergie hydraulique ou encore l’énergie éolienne émettent moins de CO2 que les centrales à charbon ou à gaz. La production de l’électricité pour consommer du pétrole produit énormément du CO2. C’est pour cette raison qu’effectuer la transition énergétique permet de réduire l’impact sur le climat.

 

2.2. Pour l’écologie

Notons également que cette notion a pour but de limiter l’impact écologique global. A titre d’exemple, elle vise à diminuer la pollution. En émettant également les déchets nucléaires, les centrales nucléaires se présentent comme de véritables sources de pollution.

De ce fait, en modifiant la manière de production et de consommation de l’énergie, nous sommes en mesure de réduire ces pollutions. Ainsi, ce concept aide à réduire notre impact sur l’environnement.

 

2.3. Pour la santé

Un autre objectif de la transition énergétique, c’est de préserver la santé et surtout la santé pulmonaire. La pollution a également un impact sur notre cerveau.

 

3. La transition énergétique : quelles sont les mesures mises en place ?

Nous trouvons que la plupart des secteurs sont concernés par les mesures instaurées dans  le projet de loi sur la transition énergétique.

 

3.1. L’immobilier

Pour ce secteur, il est recommandé de :

  • Bâtir des bâtiments à énergie positive,
  • Tirer profit des travaux de rénovation afin d’améliorer les performances énergétiques des bâtiments,
  • Mettre en place des compteurs individuels dans les immeubles. Cela va permettre à chaque habitant une meilleure maîtrise de sa consommation.

 

3.2. Les déchets

Pour les déchets, il faut :

  • Interdire la distribution de sacs en plastique à usage unique,
  • Instaurer un plan de lutte contre le gaspillage alimentaire dans les services de restauration collective.

 

3.3. Les transports

Il est important de :

  • Installer des bornes de charge pour les véhicules électriques dans les bâtiments publics et privés.
  • Accorder une prime à la conversion des automobiles les plus polluantes par des automobiles propres.

 

3.4. Le nucléaire

Pour le nucléaire, il est primordial de consolider la sûreté des installations nucléaires.

 

4. Le Crédit d’impôt Transition énergétique : c’est quoi ?

Instauré depuis 2014, le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique (CITE) a pour but de permettre les contribuables de profiter d’un avantage fiscal. Pour en bénéficier, il est essentiel d’entreprendre des travaux d’amélioration énergétique dans son habitation. Le but de ce crédit est d’encourager les consommateurs à opter pour les énergies renouvelables et effectuer ce type de travaux.

 

4.1. Qui est en mesure de bénéficier du CITE ?

  • Les propriétaires, les locataires ou encore les occupants à titre gratuit fiscalement installés en France.
  • L’habitation doit être la résidence principale du bénéficiaire.
  • Aussi, le logement doit être installé en France que ce soit en métropole ou outre-mer.
  • La construction du logement doit être terminée depuis plus 2 ans.
  • Les travaux doivent avoir être entamés avant le 32 octobre 2019.

Notons également que le taux de ce crédit est fixé à 30 % des dépenses engagées pour les travaux d’amélioration énergétique.

Nous trouvons un montant de :

  • 8000 euros pour le célibataire
  • 16 000 euros pour le contribuable en couple

 

4.2. Comment bénéficier du Crédit d’impôt énergétique ?

Il est nécessaire de demander le formulaire 2042-QE, lors de la déclaration de revenus, pour profiter du CITE.  Il s’agit d’un formulaire consacré principalement aux « Dépenses en faveur de la qualité environnementale de l’habitation principale ». Quelques informations concernant les types de travaux effectués et le coût de ses travaux doivent également être fournies.

Aussi, il est essentiel de montrer les factures concernant la main d’œuvre et le matériel. Ces documents doivent faire apparaître :

  • Le lieu des travaux d’amélioration énergétique,
  • La date à laquelle a été réalisée la visite obligatoire préalable aux travaux,
  • La qualification Reconnue garant de l’environnement « RGE » de la société ayant réalisé les travaux,
  • Les caractéristiques techniques en rapport avec les équipements et les matériaux ainsi que leurs coûts.

Plusieurs aides sont cumulables au crédit d’Impôt. A titre d’exemple, nous pouvons citer :

  • L’éco-prêt à taux zéro
  • La prime énergie
  • Le programme de l’ANAH « Habiter Mieux »
  • Le chèque énergie

 

Conclusion

Nous pouvons dire, en guise de conclusion, que la transition énergétique a pour but de changer le système énergétique que nous connaissons aujourd’hui. Nous parlons, bien évidemment, des systèmes énergétiques fondés sur des énergies fossiles. Le but premier est de diminuer les consommations d’énergies fossiles dans les industries, l’éclairage ou encore les transports.

0/5 (0 Reviews)
Faïez MAALOUL

Laissez un commentaire