Chaudière à bois : tout ce que vous devez savoir

Chauffage au boisChoisir de chauffer avec une chaudière au bois, c’est choisir un système de chauffage à la fois écologique et économique.

Comment bien choisir sa chaudière à bois ?

Il faut savoir que qu’il y a plusieurs critères à prendre en considération avant d’acheter ce type d’appareil de chauffage.  

Il est important de souligner qu’une chaudière au bois se présente comme un équipement de chauffage en mesure d’atteindre des performances énergétiques très intéressantes pour toutes les personnes à la recherche d’une solution de chauffage central très efficace.

Dans cet article, nous allons essayer de répondre aux questions les plus fréquentes qui tournent autour de ce type de système.

chaudière à bois

Sommaire

 

1. Quel est le principe de fonctionnement d’une chaudière à bois ?

Le mode de fonctionnement de ce type de système s’avère assez simple. Cet équipement brûle le combustible (le bois). Par la suite, les calories produites sont transmises via un fluide caloporteur depuis le générateur aux émetteurs de chaleur. Ce fluide fait fonctionner le circuit de chauffage. Il va également être conduit vers le système central, les radiateurs ainsi que les planchers chauffants.

Pour bénéficier d’un fonctionnement optimal de votre chaudière à bois, il est important de bien choisir son combustible. Nous trouvons plusieurs types de combustible. Le plus classique demeure les bûches. Disposant d’une autonomie de 12 à 24 heures, les bûches sont en mesure d’offrir 24 et 110 kW/h d’énergie.

D’autre part, nous trouvons d’autres alternatives telles que les bûchettes reconstituées, les granulés ou encore les plaquettes. Ce type de combustible est en mesure d’être rechargé de façon manuelle ou automatique.

 

2. Comment installer une chaudière à bois ?

Pour l’installation d’une chaudière à bois au sein de votre logement, il est fortement recommandé d’avoir un circuit de chauffage central auquel la relier. Ce dernier doit pouvoir relier les émetteurs pour émettre la chaleur.

Il faut savoir que ce type de système est adapté aux radiateurs haute température. Il est également en mesure de s’adapter au plancher chauffant et aux radiateurs basse température.

De plus, pour installer ce type de système, il est important de choisir l’espace nécessaire. Imposant, il nécessite également un espace de stockage des bûches qu’il faut impérativement anticiper. Cet espace de stockage doit être un endroit assez grand et à l’abri de l’humidité. Cela permet de bien ranger les combustibles qui alimenteront la chaudière.  Aussi, il est important de disposer d’un lieu suffisant pour y installer un silo de stockage.

Intervention technique, l’installation d’une chaudière à bois n’est pas à prendre à la légère. En effet, il peut se présenter comme étant dangereux pour les particuliers. Ainsi, il est conseillé de faire appel à un professionnel pour réaliser l’installation de ce type de système.

 

3. Quels sont les types de chaudières au bois ?

3.1. Chaudière à bûches

Ce type de chaudière est le plus économiques comparé aux autres versions de chaudières au bois. Il dispose du même principe de fonctionnement qu’un poêle de grande capacité. La chaleur produite au sein du logement a pour but de chauffer un liquide caloporteur. Ce dernier est, par la suite, transporté vers les radiateurs. Contrairement aux autres types de chaudières, la chaudière à bûche conventionnelle n’est pas automatisée. En effet, elle nécessite une recharge manuelle du foyer. Aussi, vous devez effectuer vous-même le décendrage, et ce, une fois par semaine.

Cependant, si vous envisagez d’acheter ce type de système, vous devez :

  • Opter pour une chaudière permettant un chargement facile et en mesure d’accueillir une grande quantité de bûches de bois.
  • Mettre en place un ballon d’eau permettant de mieux réguler la température des radiateurs et stocker plus longtemps l’eau chaude.

 

3.2. Chaudière à bois automatique

Ce type de chaudière offre plusieurs avantages vous permettant de profiter d’un confort thermique chez soi qui s’approche fortement de celui offert par les chaudières à énergies fossiles.

La chaudière à bois automatique garantit :

  • Un décendrage automatique
  • Peu de risque d’encrassement et de surchauffe
  • Un transfert automatique de l’air, nécessaire à la combustion
  • Un débit d’air adapté à vos besoins

De plus, ce type de système de chauffage est en mesure d’accepter plusieurs combustibles tels que les plaquettes de bois, le bois déchiqueté, les granulés et, même, les bûches de bois.

 

3.3. Chaudière à granulés

Les performances thermiques de la chaudière à granulés ressemblent fortement à celle d’une chaudière au fioul ou encore une chaudière au gaz. A l’image de la chaudière à bois automatique, un silo reçoit les granulés. Ces derniers sont par la suite injectés selon les besoins dans la chaudière.

Il faut également souligner que ce type de chaudière offre un très bon rendement. Il est également en mesure d’atteindre une puissance de plusieurs mégawatts.

 

3.4. Chaudière automatique à plaquettes

Les chaudières automatiques à plaquettes sont alimentées par du bois déchiqueté compressé en plaquettes ou de la sciure. Ce type d’appareil assure un rendement assez intéressant ainsi qu’une puissance élevée. En effet, cette dernière est en mesure d’atteindre plusieurs mégawats.

Cet équipement est généralement installé au sein des collectivités ou des immeubles.

Notons également que l’autonomie d’une chaudière automatique à plaquettes est en mesure de s’étendre à plusieurs mois. Cependant, il est important de disposer d’un espace afin de stocker le combustible.

 

3.4. Chaudière à bois mixte

Comme son nom l’indique, ce type de chaudière fonctionne grâce à différents types de combustibles. En effet, une chaudière à bois mixte est en mesure de fonctionner avec du bois, du fioul ou encore des pellets.

Cependant, il faut savoir que le rendement de cet appareil est un moins importante que les autres modèles de chaudières au bois.

 

3.5. Chaudière à bois basse température

Cet équipement de chauffage est en mesure de chauffer l’eau à 40°. Il nécessite un conduit de cheminée tubé afin d’éliminer les fumées. Bien qu’il soit moins cher à l’achat et qu’il offre un bon rendement thermique, il se présente comme le système de chauffage au bois le moins économique. Cependant, comparé à une chaudière classique, son rendement est bien meilleur.

 

3.6. Chaudière à bois à condensation

Appelé également chaudière étanche ou encore chaudière fermée, ce type de système de chauffage ne nécessite pas un conduit de cheminée tubé. En effet, cet équipement dispose d’un circuit permettant de l’alimenter en air. Il possède également une ventouse ayant pour mission d’évacuer les fumées.

Cet appareil capture la chaleur produite par les fumées en condensant les vapeurs de l’eau. Il permet également d’économiser plus de 20 % par rapport à une chaudière classique. De plus, soulignons que ce type de chaudière au bois offre un haut rendement.

 

4. Comment entretenir sa chaudière à bois ?

Il faut savoir que la loi impose aux propriétaires de réaliser l’entretien de la chaudière au bois au moins une fois par an. Cela permet de garantir non seulement votre sécurité, mais également assurer la longévité de votre installation.

Aussi, soulignons qu’une maintenance régulière est en mesure d’optimiser le rendement du chauffage.

L’entretien d’une chaudière à s’effectue sur trois étapes :

  • La première étape est celle de la vérification. Durant cette phase, la combustion est mesurée et le fonctionnement général de l’appareil est vérifié. Aussi, l’indice de noircissement du dispositif est déterminé.
  • La seconde étape est celle du nettoyage du système d’évacuation des cendres, des systèmes d’alimentation ou encore du ventilateur.
  • La troisième étape est celle du contrôle des organes de l’installation et la vérification de l’étanchéité de la porte.

Pour l’entretien annuel, il est indispensable de faire appel à un professionnel. De plus, il est également possible de signer un contrat d’entretien avec une société spécialisée. Cette dernière est en mesure de vous rappeler votre rendez-vous annuel. Cela vous permet d’éviter d’oublier de contacter un prestataire pour assurer l’opération d’entretien.

 

5. Quels sont les inconvénients d’une chaudière à bois ?

A l’image de tout système de chauffage, la chaudière à bois dispose de plusieurs désavantages :

  • Un coût plus élevé qu’une chaudière au fioul ou à gaz
  • Besoin de lieu de stockage de bois
  • Apprivoisement manuel et régulier des combustibles

 

6. Combien coûte une chaudière à bois ?

Généralement, les tarifs pratiqués par les vendeurs lors de la vente d’une chaudière à bois varient de 2000 à 3000 euros. Comparés aux prix des chaudières à gaz ou à fioul, nous pouvons dire qu’ils sont assez élevés.

Dans tous les cas, il faut savoir que le choix de ce type de système dépend de plusieurs éléments. En effet, plusieurs critères sont à prendre en considération :

  • La puissance
  • La marque
  • Le type
  • Le coût local du bois

 

Les aides financières

Malgré un prix d’achat et un coût d’installation élevés, il faut savoir que l’achat d’une chaudière à bois permet de bénéficier de plusieurs aides financières. Parmi ces aides, nous trouvons le crédit d’impôt qui peut aller jusqu’à 50 % du prix de la chaudière à bois. Aussi, vous pouvez également profiter d’une aide ANAH. Pour y bénéficier, il faut que vous fassiez partie des ménages à faibles revenus.

De plus, vous êtes également en mesure de profiter d’un taux de TVA diminué à 5,5 %. D’autre part, nous trouvons également d’autres aides financières telles que  les subventions locales, municipales ou encore régionales.

 

Conclusion

Nous pouvons dire en guise de conclusion qu’une chaudière à bois se présente comme étant la meilleure solution écologique et économique pour profiter d’un confort thermique chez soi.

5/5 (1 Review)
Faïez MAALOUL

Laissez un commentaire