• contact@clim-pac.fr

Comment nettoyer un moteur VMC ?

Nettoyer un moteur VMC est une étape à effectuer régulièrement pour éviter tout dysfonctionnement.

Comment nettoyer le moteur VMC ?

Plusieurs étapes sont à suivre pour bien entretenir votre système d’aération.

 

Tout d’abord, il est important de savoir que la VMC ou le système de ventilation doit être entretenu au moins une fois par an. En effet, ce type de système est en mesure d’accumuler la graisse et la poussière dans son intérieur. Cela va, malheureusement, altérer son fonctionnement. De ce fait, un bon nettoyage permet de prolonger la durée de vie du dispositif.

Dans cet article, nous allons essayer de répondre aux différentes questions qui tournent autour du nettoyage du moteur VMC.

Sommaire

 

1. Nettoyer un moteur VMC : pourquoi faire ?

Notons tout d’abord que la ventilation mécanique fonctionne grâce à un moteur équipé d’un ventilateur inversé placé dans un caisson. Ce dernier est, dans la plupart du temps, dans les combles. A ce caisson sont reliées des gaines qui vont connecter les différentes bouches d’extraction à l’extracteur d’air. Cela permet de créer une dépression.

Nous trouvons plusieurs types de VMC :

  • VMC simple flux autoréglables
  • VMC hygroréglable
  • Ventilation Mécanique Contrôlée double flux (VMC double flux)

La VMC permet principalement d’évacuer les particules polluantes vers l’extérieur de l’habitation. Un appareil mal entretenu est en mesure de causer l’accumulation de poussière. Cette accumulation nuit fortement à la qualité de l’air à l’intérieur du logement. Il est ainsi important de réaliser un nettoyage de tout le système. Il est conseillé d’effectuer le nettoyage de la VMC à la fin de l’hiver.  

·  Air intérieur vicié

La Ventilation Mécanique Contrôlée qui commence à se boucher va altérer le renouvellement de l’air. Cela va, par conséquent, polluer l’air. Aussi, des problèmes d’humidité vont commencer à apparaître et engendrent des moisissures. Cela va nuire aux murs et au sol.

·  Usure de l’appareil et surconsommation énergétique

L’accumulation de poussière entraîne également un dysfonctionnement dans l’appareil. Cela va engendrer une dépense d’énergie supplémentaire pour rafraîchir et chauffer correctement. Bien évidemment, ce dysfonctionnement va augmenter inutilement la facture d’énergie.

·  Risque d’incendie

Ce type d’appareil surchauffe et risque de provoquer un court-circuit. Cela va accroitre les probabilités de départ d’incendie domestique.

Soulignons que dans le cas où votre VMC fonctionne au gaz, l’entretien est obligatoire.

 

2. Nettoyer un moteur VMC : comment faire ?

Il est préférable de nettoyer le moteur VMC après la saison hivernale. Nous vous montrons les étapes pour bien nettoyer la VMC :

  • Tout d’abord, il faut commencer par couper le courant.
  • Ensuite, retirez les bouches d’aération et mettez-les dans de l’eau chaude mélangée à un dégraissant.
  • Par la suite, aspirez la poussière coincée dans les entrées d’air.
  • Effectuez le nettoyage du ventilateur et les filtres avec du dégraissant.
  • Dépoussiérez l’intérieur des gaines de la VMC.

Nettoyer un moteur VMC

Pour le nettoyage du bloc moteur, ce dernier doit être débranché électriquement avec de procéder à son nettoyage. Nous vous conseillons de vous adresser à un professionnel pour réaliser cette tâche. Toutefois, certains appareils de VMC restent assez faciles à nettoyer.

Après l’ouverture du capot, vous allez rapidement constater l’encrassement des ailettes. En effet, un tas de poussières grises recouvre généralement cette partie. A l’aide d’un aspirateur, vous pouvez le nettoyer. Vous pouvez également vous aider d’une brosse pour supprimer les parties les plus difficiles.

Soulignons que nettoyer le moteur est très important pour éviter le dysfonctionnement de l’appareil. Certains signes peuvent vous avertir de l’encrassage du moteur tel qu’un bruit anormal. Il est recommandé d’agir vite, car vous pouvez endommager tout votre système.

Entretien régulier de la VMC

En plus du nettoyage complet de votre système, il est important de penser de l’entretenir régulièrement. Aussi, réalisez le dépoussiérage de votre appareil une fois par mois, et ce, en frottant les composants avec une éponge.

Si vos filtres sont abîmés, changez-les. Pour prévenir les pannes, vérifiez l’alignement du caisson présentant la roue du ventilateur.

Enfin, vous pouvez confier l’entretien de votre système à un professionnel au moins une fois tous les trois ans. C’est le chauffagiste/ frigoriste qui se charge de l’entretien de l’appareil.

Combien coûte l’entretien de la VMC ?

Il faut savoir que les tarifs d’intervention pour l’entretien de votre appareil varient principalement selon le type. Sachez qu’il faut compter entre 130 et 300 euros pour l’entretien complet de la VMC. Quant au nettoyage des bouches de ventilation intérieures (dépoussiérage, lessivage et aspiration), il faut compter entre 50 et 100 euros.

 

3. Quelles sont les différentes fonctions d’une VMC ?

Système motorisé de ventilation de la maison, une VMC a pour rôle principal de renouveler l’air intérieur d’un logement. Ce système rejette l’air qui a perdu sa pureté à l’extérieur et fait entrer l’air frais du dehors. Il faut savoir que ce renouvellement d’air est indispensable pour garantir le bien-être et préserver la santé des habitants. C’est pour cette raison que l’installation d’une VMC est obligatoire depuis la loi de mars 1982 relative à l’aération des logements.

A quoi sert une VMC ?

Ce type de système a pour mission de :

  • Assurer la bonne isolation d’une maison
  • Contribuer aux économies d’énergie
  • Evacuer l’air pollué d’un logement
  • Protéger contre l’humidité

 

Conclusion

Nous pouvons dire, en guise de conclusion, que nettoyer un moteur VMC est une étape indispensable pour assurer non seulement le bon fonctionnement du système, mais également préserver la qualité de l’air intérieur.

0/5 (0 Reviews)
Faïez MAALOUL

Laissez un commentaire