Comment nettoyer une VMC dans les combles ?

L’air intérieur peut s’avérer beaucoup plus pollué que l’air extérieur. En effet, avec la présence des composés organiques volatils (COV) provenant des produits qu’on utilise quotidiennement, il devient néfaste pour la santé. C’est pour cette raison qu’un système de purification de l’air est obligatoire. 

Comment nettoyer une VMC dans les combles ?

Il s’agit de nettoyer les différents composants de la VMC.

Avant de vous expliquer comment nettoyer une VMC dans les combles, on vous donne un aperçu général sur ses types et son fonctionnement général.

vmc dans les combles

Sommaire

 

1. Pourquoi faut-il installer une VMC dans les combles ?

En France, depuis 1982, la loi exige l’installation d’un système d’arrivée et d’évacuation lors des travaux de construction ou de rénovation. La ventilation mécanique contrôlée en est un exemple.

Cette dernière, appelée VMC (abréviation), permet, à travers une centrale de ventilation, d’évacuer l’air pollué d’une pièce et de produire de l’air frais de l’extérieur. Autrement dit, il s’agit de renouveler l’air dans les pièces où on note des variations olfactives. Elle est également utile dans les pièces humides.

En outre, afin de ne pas encombrer son espace de vie intérieur, la VMC peut être installée dans les combles.

 

2. Quelles sont les catégories des VMC à installer dans les combles ?

On distingue deux grandes classes de VMC.

– La VMC simple flux

Elle est autoréglable et simple à poser donc vous pouvez le faire vous-même. On mentionne aussi la VMC simple flux hydroréglable. Cette dernière dispose d’un détecteur ou d’un capteur rendant son fonctionnement automatique. C’est-à-dire, seulement quand il y en a besoin. Selon la bouche d’entrée, on souligne 2 modèles : VMC hygro A et VMC hygro B.

 

-La VMC double flux

Elle est plus moderne et favorise aussi la purification de l’air dans toute la construction où elle est posée. La différence avec la VMC simple flux est qu’elle traite également l’air évacué et l’air neuf. Par conséquent, elle assure plus de confort et une qualité d’air meilleure. Il existe 2 types de VMC double flux :

  • La VMC double flux hygroréglable : il s’agit du même principe de fonctionnement de la VMC double flux.
  • La VMC double flux thermodynamique : elle recouvre une partie de la chaleur perdue pendant le traitement de l’air pour la rediffuser dans l’air neuf. Elle vous permet alors de réduire votre consommation d’énergie en hiver.

 

3. Pourquoi faut-il bien entretenir et nettoyer une VMC dans les combles ?

Le nettoyage et l’entretien de la VMC sont très importants pour plusieurs raisons. D’abord, une VMC mal entretenue ne fonctionnera plus correctement. Ensuite, les encrassements peuvent avoir des impacts sur l’installation et causer même des incendies. En outre, ça risque d’aggraver l’état de santé des personnes allergiques à la poussière et à l’humidité. Et pour finir, plus la VMC est bien entretenue, plus sa durée de vie est longue.

 

4. Comment nettoyer une VMC dans les combles ?

Les combles représentent un espace difficile d’accès d’où des difficultés au niveau du nettoyage et d’entretien des VMC. Cependant, cet acte est obligatoire pour lui assurer une plus longue durée de vie et pour assurer son bon fonctionnement.

En effet, des éléments comme les poussières et les pollens vont se fixer sur certaines zones de la VMC et bloquer ou altérer son fonctionnement.

 

– Le nettoyage des gaines de la VMC

Si vous trouvez que vous pouvez le faire vous-même sans faire appel à un professionnel vu que l’accès aux combles est un peu compliqué, veillez en premier lieu à couper l’électricité. Et faites attention, car les gaines sont très fragiles.

  • Il faut d’abord démonter les gaines qui se trouvent dans le bloc moteur ;
  • Ensuite, dépoussiérez les gaines à l’aide d’un flexible convenable ;
  • Désinfectez, après, les gaines ;
  • Enfin, vous pouvez remonter les gaines sur le caisson.

 

– Le nettoyage des bouches d’extraction

C’est l’élément qui est le plus susceptible d’accumuler des polluants. Les bouches d’extraction sont aisément accessibles depuis le plafond et leur démontage se trouve être facile.

Pour les nettoyer, vous pouvez les essuyer en utilisant un chiffon rincé dans de l’eau savonneuse 2 fois par an.

 

– Le nettoyage du moteur

Avant de nettoyer le bloc moteur, il faut évidemment couper l’électricité. Il vaut mieux confier cette tâche à un professionnel, car quelques vis ou clips seront à enlever.

Avec le temps, les ailettes du moteur seront encrassées. On peut les nettoyer avec un aspirateur approprié et une brosse.

L’entretien du moteur est nécessaire, car un moteur encrassé engendre un dysfonctionnement total de la VMC.

Des symptômes comme un bruit anormal doivent vous alerter.

 

– Le nettoyage des filtres

Sur les bouches d’aération et la grille de ventilation, on trouve des filtres G4 ou F7. Certains peuvent être nettoyés, mais d’autres doivent être remplacés par de nouveaux filtres tous les 6 mois.

Remarque

L’entretien d’une VMC double flux est plus compliqué que celui d’une VMC simple flux de par la présence d’un échangeur thermique. Le mieux est de signer un contrat de maintenance avec votre installateur pour un entretien régulier, professionnel et fiable.

 

Conclusion

Une VMC est obligatoire pour un intérieur hygiénique. Cependant, mal entretenue, elle aura un impact néfaste sur votre santé. Plus encore, son fonctionnement sera altéré et elle aura une durée de vie moins longue.

Si vous souhaitez réduire votre consommation d’énergie, une VMC à double flux sera une bonne résolution.

L’emplacement idéal d’une VMC est les combles.

0/5 (0 Reviews)
Faïez MAALOUL

    Laissez un commentaire