Cuisine : comment bien l’aménager ?

cuisineLa cuisine est l’une des pièces les plus importantes dans un logement. En, effet, on y passe une grande partie du temps. Il est ainsi important que votre cuisine soit confortable, fonctionnelle et bien équipée pour un usage quotidien. Choisir son équipement de cuisine, c’est la clé pour cuisiner avec plaisir.

Comment bien choisir sa cuisine ?

Plusieurs critères qui sont à prendre en considération afin de bien choisir sa cuisine comme le taille de votre espace et votre budget.

Dans cet article, nous allons essayer de répondre aux questions les plus fréquentes qui tournent autour de la cuisine.

cuisine

Sommaire

 

1. Comment bien choisir sa cuisine ?

Le choix de la configuration et le modèle de cuisine est très difficile. Lorsqu’on souhaite rénover ou aménager cet espace, nous trouvons plusieurs types de cuisines. Nous vous proposons les différents modèles présents sur le marché afin de vous aider à faire le bon choix.

 

1.1. Quelle configuration choisir ?

1.1.1. La cuisine linéaire ou cuisine en I

Comme son nom l’indique, la cuisine linéaire est un espace tout en longueur. Ce type de cuisine se constitue seulement d’éléments bas, posés au sol, tels qu’un évier simple ou double, un plan de travail, des caissons de rangement bas et des appareils de gros électroménager. Nous parlons par exemple d’une gazinière, un four ou encore un lave-vaisselle. Destiné aux petites surfaces, il permet d’optimiser facilement l’espace.

Nous trouvons que d’autres cuisines en I sont dotées d’éléments hauts de cuisine, afin de doubler l’espace de rangement. Ces éléments permettent de mettre en place une hotte pour évacuer les odeurs de cuisson.

Cependant, petite de taille, cette configuration est inconfortable lors de la préparation des repas.

 

1.1.2. La cuisine en L

Il s’agit d’un espace en angle. Généralement, il occupe deux pans de murs. Toutefois, cette cuisine est en mesure de se déployer en L sans pour  autant longer le deuxième mur. De plus, nous pouvons remplacer plans de travail mange-debout par des caissons de rangement bas.

Cette configuration est idéale pour les surfaces carrées. Cela permet de laisser le reste de l’espace libre pour installer une table et des chaises pour le repas. Aussi, la disposition en L est en mesure de s’adapter aux surfaces rectangulaires, plus étroites. Toutefois, il faut choisir des meubles d’une largeur réduite pour ne pas encombrer la pièce.

 

1.1.3. La cuisine en U

Cette configuration est adaptée aux plus grands espaces. Généralement, ce type de disposition occupe trois pans de murs. Il est en mesure de surcharger une surface trop petite. Toutefois, à l’image de la cuisine en L,  le troisième côté peut être agencé avec un plan de travail mange-debout.

La configuration en U permet de profiter d’un grand plan de travail, d’un coin repas et de nombreux rangements.

 

1.1.4. La cuisine parallèle

Ce type de disposition s’intègre parfaitement dans les pièces agencées en longueur. Nous retrouvons également cette configuration dans les cuisines ouvertes, permettant d’avoir un espace délimité. Il est en mesure d’être aménagé avec des meubles de rangement bas et hauts.

 

1.1.5. La cuisine avec îlot central

Ce type d’aménagement est parmi les plus fonctionnels et les plus tendances. Dans cette configuration, l’îlot permet de délimiter l’espace cuisine de l’autre espace de vie. Il peut être utilisé pour accueillir les plaques de cuisson. Il peut également être utilisé en tant qu’un simple espace de rangement ou encore un plan de travail.

Ce type de cuisine n’est pas recommandé dans les cuisines fermées de moins de 15 m2.

 

1.1.6. La cuisine ouverte

Nommée également cuisine américaine, cette cuisine est comme son l’indique est ouverte. Elle s’ouvre sur le salon ou la salle à manger. Elle permet de gagner en espace. Cette configuration favorise la luminosité dans l’espace et enrichit la décoration intérieure de la maison.

Vaste et pratique, cette disposition offre davantage de convivialité. Cependant, les odeurs de friture et de grillade ou les différents bruits se répandent au sein du logement.

 

1.1.7. La cuisine semi-ouverte

Ce type de configuration est classique. Il est séparé du salon par un muret ou un pan de travail. La cuisine semi-ouverte favorise l’espace et la luminosité. Elle limite certains désagréments tels que la propagation des odeurs dans le domicile ou encore les gênes sonores.

Toutefois, installer une hotte puissante permet d’évacuer les fumées ainsi que les graisses vers l’extérieur.

 

1.1.8. La cuisine fermée

Cette configuration offre davantage d’intimité. Ses murs linéaires peuvent intégrer des placards de rangement permettant de gagner en espace. Contrairement à la cuisine semi-ouverte, ce type de cuisines ne nécessite pas l’usage d’une hotte aspirante. Néanmoins, il est moins convivial que les autres types de cuisine.

 

1.2. Quels sont les critères de base lors d’un achat des meubles de cuisine ?

Il faut savoir que les meubles de cuisines répondent à certains critères pour garantir une utilisation adaptée aux besoins.

 

1.2.1. L’accessibilité

Afin de réduire considérablement les déplacements, les cuisinistes adoptent la règle du triangle d’activité. Dans cette règle, le four, le réfrigérateur et l’évier sont aménagés à proximité. Cependant, l’emplacement des linéaires parallèles demeure l’idéal. Cela consiste en un espace froid comportant l’évier/réfrigérateur et, en parallèle,  un espace chaud incluant le four et la plaque de cuisson.

 

1.2.2. La facilité d’entretien

Que vous soyez un cuisinier professionnel ou un simple amateur, les éclaboussures et les projections de graisses sont inévitables. C’est pour cette raison que le choix des matériaux est très important. Ainsi, il est recommandé de choisir des revêtements faciles à entretenir et à nettoyer.

 

1.2.3. La praticité de l’espace de travail

Peu importe la taille et la forme de la cuisine, privilégiez un espace de travail spacieux et pratique. Il doit être destiné à la préparation ainsi qu’à l’entreposage des petits plats. Il est conseillé de choisir un plan de travail plus profond que les caissons. Cela permet de faciliter le passage des câbles et des tuyaux.

 

1.3. Quel matériau choisir pour sa cuisine ?

1.3.1. Bois

Le bois est un matériau  qui permet de donner plusieurs styles à votre cuisine. Il est en mesure de s’accorder avec la déco de votre maison et s’adapter à tous les styles.

Ayant un large choix, vous pouvez choisir entre essences de bois clair ou foncé. Très souvent, nous trouvons que le frêne, le chêne ou le noyer sont des bois utilisés dans la fabrication de cuisine. Les cuisines en bois sont très résistantes et elles peuvent subir les agressions extérieures quotidiennes telles que l’humidité ou encore les tâches de gras. 

Bien évidemment, nous trouvons que, sur le marché, les cuisines en bois massif sont les plus chères. Néanmoins, elles sont plus pérennes et plus robustes.

 

1.3.2. Mélaminé ou stratifié

Elle est la grande favorite. En effet, cela est dû en raison de son bas prix et le style varié qu’elle offre. Cette cuisine est en mesure de se décliner en plusieurs couleurs. Elle imite parfaitement d’autres matériaux tels que le béton ciré ou le bois.

Cependant, il faut savoir que le mélaminé est moins résistant que le stratifié. Sensible à la chaleur, il ne peut pas être utilisé en plan de travail.

 

1.3.3. Laque

Si vous cherchez une cuisine moderne, cette cuisine à effet laqué va certainement vous plaire. En effet, ce modèle offre un rendu brillant, lisse et uniforme.

Ces cuisines en laque correspondent parfaitement aux intérieurs immaculés. Néanmoins, il faut savoir que la laque laisse apparaître les traces de doigts, les  traces de gras  et la poussière.

 

1.3.4. Inox

Ce modèle de cuisine est principalement dédié aux grands férus de cuisines. L’inox est un matériau très hygiénique. Il est également plus résistant aux chocs et à la chaleur. Côté prix, les cuisines en inox sont relativement plus coûteuses, car elles sont destinées aux professionnels.

 

1.4. Une cuisine équipée en kit ou montée en usine ?

Quand vous allez choisir une cuisine équipée, 3 choix vont se présenter à vous sur le marché : la cuisine montée en cuisine, la cuisine en kit ou la cuisine sur-mesure.

 

1.4.1. La cuisine équipée en kit

Il s’agit de la solution la plus idéale pour les personnes ayant un petit budget. Les meubles sont fabriqués dans des dimensions standards. Ils sont également livrés assez rapidement. Néanmoins, vous devez effectuer vous-même le montage des caissons. Vous pouvez toujours faire appel aux services d’un professionnel.

Il faut savoir que la majorité des enseignes d’ameublement proposent des cuisines en kit à moins de 3000 euros en entrée de gamme. Bien évidemment, ce prix peut augmenter considérablement en fonction des choix d’électroménager et d’équipement.

 

1.4.2. La cuisine équipée montée en usine

Dans ce cas, les meubles sont fabriqués à la demande. Ils sont livrés chez-vous et sont prêts à être posés. Généralement, ces modèles sont plus travaillés que les cuisines en kit. Il faut savoir que les préréglages sont déjà conçus afin que chaque meuble soit adapté à votre pièce.

Pour ce type de cuisine, il faut compter 5000 euros pour une cuisine moyenne gamme. Notons que ce prix comprend le plan de travail, l’électroménager et les équipements.

 

1.4.3. La cuisine sur-mesure

Cette cuisine aménagée sur-mesure nécessite un budget conséquent. Cependant, elle est plus robuste qu’une cuisine en kit. Aussi, pour des travaux de rénovation de cuisine, ce modèle est votre solution idéale. En effet, il va prendre en considération chaque spécificité de votre espace.

En termes de prix, ce dernier varie selon plusieurs paramètres, dont le fournisseur. Il est ainsi recommandé de demander un devis pour comparer les prix.

 

2. Comment avoir une cuisine fonctionnelle ?

Nous vous proposons quelques astuces pour bénéficier d’une cuisine fonctionnelle :

  • Placer le plan de travail à côté du réfrigérateur, pour y mettre les courses par exemple.
  • Privilégier les meubles de cuisine haut de 92 cm pour gagner 30% de rangement.
  • Ranger en haut du placard ce dont vous utilisez le moins.
  • Installer les éléments hauts à 45 cm au-dessus du plan de travail. Cela va permettre d’avoir plus d’espace pour installer des appareils électroménagers.
  • Fixer le four en hauteur (80 à 90 cm du sol). Il sera ainsi facile à utiliser et sera inaccessible aux enfants.
  • Choisir le bon aménagement de tiroir : un séparateur pour les casseroles, un fond de tiroir antidérapant ou encore un range couvert.

 

3. Quels sont les ustensiles à avoir ?

Homme comme femme, nous aimons tous passer du temps dans la cuisine pour préparer de bons petits plats à manger. Que cela soit pour un déjeuner ou un apéritif, il est impossible de réaliser des préparations culinaires sans l’aide de matériels adaptés.

  • Des couteaux de différentes tailles
  • Des boîtes de différentes tailles
  • Le matériel de cuisson (casserole, poêle, etc.)
  • Le fouet de cuisine
  • Les culs de poules
  • La cuillère en bois
  • Une spatule
  • Un épluche-légumes rasoir
  • L’économe
  • La planche à découper
  • La passoire

 

4. Quels sont les accessoires sanitaires indispensables  ?

Il faut savoir que l’évier est l’un des accessoires sanitaires incontournables de la cuisine. Il permet d’effectuer vos tâches ménagères dans un confort optimal. L’évier doit être fonctionnel et résistant afin de fournir un plus grand plaisir d’utilisation.

Il s’agit également d’un élément de décoration à part entière. En effet, sur le marché, nous trouvons un large choix de matériaux, de formes, de couleurs, de dimensions et de modes de pose. C’est à vous de choisir le modèle qui vous inspire.

 

Les accessoires sanitaires dédiés à la plomberie

Indispensables, les éléments de plomberie ne doivent pas être choisis à la légère. Plus particulièrement, nous parlons du robinet de cuisine. Nous trouvons plusieurs formes de robinet de cuisine. Il est en mesure d’apporter une touche d’originalité à votre décor. Généralement, il est constitué d’un bec qui peut être fondu, rapporté ou coulé. Aussi, vous devez également choisir entre le mélangeur et le mitigeur et une grande diversité de teintes.

Sans oublier, bien évidemment, la vidage évier, le siphon, la tubulure de raccordement ou encore la bonde. Ces accessoires sont indispensables pour assurer l’évacuation d’eaux usées.

 

5. Comment effectuer l’installation de la plomberie de cuisine ?

De l’alimentation jusqu’à l’évacuation vers le réseau d’assainissement, la plomberie de cuisine se rapporte à l’ensemble de la circulation de l’eau dans la maison.

L’installation de la plomberie de cuisine se divise sur 3 étapes :

5.1. L’alimentation en eau

Généralement, pour les arrivées d’eau, la plomberie de la cuisine est conçue en cuivre. Elle peut également être en PER dans les logements récents. Nous trouvons, selon les  sections concernées, des normes différentes :

  • 16/18 mm de diamètre pour la conduite d’eau principale.
  • 10/12 mm de diamètre intérieur et extérieur des tubes en cuivre pour le lave-linge, le lave-vaisselle et l’évier.

Si vous allez mettre en place plusieurs appareils sur une même arrivée, il est fortement recommandé de réduire le diamètre de chaque repiquage. Cela permet d’éviter la perte de pression. Aussi, pensez à installer une vanne d’arrêt sur votre plomberie de cuisine. Elle est plus pratique à manipuler lorsque vous souhaitez couper l’eau, en cas de dégâts des eaux ou de départ en vacances.

 

5.2. L’installation de l’évier, du robinet et des appareils électroménagers

Après avoir fixé vos meubles de cuisine, percé le plan de travail à la taille de votre lavabo et percé les trous pour les arrivées et tuyaux d’évacuation, il est temps de passer à l’installation de la plomberie de cuisine. Cela consiste à installer l’évier et le robinet.

  • Tout d’abord, commencez par encastrer l’évier.
  • Ensuite, posez le mitigeur.
  • Par la suite, placez un joint d’étanchéité autour des flexibles. Mettez en place le robinet en faisant passer les flexibles par le trou de l’évier.
  • Par le dessous, introduisez une bague de stabilisation, un joint de serrage et une cale de serrage.
  • Vissez au maximum les flexibles sur les arrivées. Celui de droite est pour l’eau froide. Celui de gauche est pour l’eau chaude.
  • Afin de bien ancrer l’évier dans le plan de travail, serrez des pinces autour de lui.
  • Mettez, ensuite, de la colle hydrofuge sur la tranche intérieure.
  • Encastrez l’évier dans le trou et serrez les pinces montées.
  • Enfin, à l’aide d’un pistolet à mastic, collez un joint d’étanchéité.

De plus, effectuez l’installation des différents appareils qui nécessitent une alimentation d’eau tels que la machine à laver, le lave-vaisselle ou encore le frigo américain.

 

5.3. L’évacuation des eaux usées

La dernière étape de l’installation de la plomberie de cuisine nécessite aussi de respecter certaines normes importantes. L’évacuation sous l’évier de cuisine assure un logement sain et facile d’entretien. Elle est en mesure de prévenir les refoulements, la moisissure, les débordements et les inondations. Généralement, elle est effectuée avec des tuyaux en PVC, de 40 mm de diamètre extérieur. L’installation du lave-linge et du lave-vaisselle doit également respecter ces normes.

De plus, le  système d’évacuation doit respecter une pente minimale de 1%. Il doit également être placé à 520 mm du sol. Il ne faut pas le situer sur la chape, mais sur le parquet, sur le carrelage ou sur le revêtement final.

Un système d’évacuation des eaux usées bien conçu permet d’éviter les mauvaises odeurs. Ainsi, il est conseillé d’installer une ventilation adaptée.

 

Conclusion

Nous pouvons dire en guise de conclusion que la cuisine est l’une des pièces les plus importantes dans une habitation. Il est ainsi important de bien choisir ses équipements afin qu’elle soit à la fois confortable et agréable à utiliser.

5/5 (1 Review)
Faïez MAALOUL

    Laissez un commentaire