La biomasse : une énergie renouvelable et verte

énergie renouvelableSi vous êtes à la recherche d’une solution de chauffage verte et écologique, nous vous recommandons l’énergie biomasse.

Pourquoi choisir ce mode de chauffage pour son logement ?

Il est important de souligner que la biomasse est une source d’énergie économique et durable.

 

Notons que l’énergie biomasse se présente comme étant la forme d’énergie la plus ancienne exploitée par l’homme, et ce, depuis la découverte du feu à la préhistoire. Cette énergie est en mesure de produire de l’électricité au moyen de la chaleur dégagée par la combustion ou du biogaz issu de la fermentation de certaines matières dans des centrales biomasse.

Dans cet article, nous allons essayer de répondre aux questions les plus fréquentes qui tournent autour de l’énergie biomasse.

Biomasse

Sommaire

 

1. Qu’est-ce que la biomasse ?

Commençons tout d’abord par définir la biomasse. Il s’agit de la première source d’énergie renouvelable dans le monde. Cette source d’énergie consiste à produire de l’électricité et de la chaleur grâce à la combustion de matière organique (végétale ou animale). Contrairement aux énergies fossiles, l’atout majeur de ce mode de production d’énergie est que la matière première nécessaire est durable et inépuisable.

Sachez que l’énergie biomasse se classe comme étant la première source d’énergie renouvelable en France, se positionnant avant l’énergie hydraulique, éolienne et solaire.

 

2. Quelles sont les différentes formes de biomasse ?

Nous distinguons deux formes de biomasse : la biomasse sèche et la biomasse humide.

 

2.1. Combustion directe : le bois (biomasse sèche)

Nous parlons d’énergie-bois. La biomasse sèche est brûlée dans des chaudières. Nous trouvons que dans certains pays comme la Tanzanie ou encore au Népal, cette énergie couvre 80% des besoins en chauffage.

Comme nous l’avons mentionné auparavant, l’énergie-bois est utilisée dans la chaudière d’une maison individuelle. Elle est également utilisée par une centrale électrique.

 

Comment ça marche ?

Les déchets secs ou les résidus de bois sont brûlés dans le but de chauffer de l’eau. Cette dernière se transforme en vapeur. C’est cette vapeur qui fait tourner une turbine produisant l’électricité. La fumée qui se diffuse du feu à travers des filtres afin d’éviter de polluer l’air. Enfin, la vapeur qui parcourt la turbine se condense et redevient de l’eau.

 

2.2. Méthanisation : le fumier (biomasse humide)

Nous trouvons une autre forme de biomasse. Il s’agit des excréments d’animaux mélangés à de la litière. Les gaz de fermentations dégagés de ces matières sont utilisés pour se chauffer ou pour produire de l’électricité.

La méthanisation permet de produire :

  • Le biogaz (la digestion anaérobie des matériaux organiques)
  • Le digestat (matière organique non biodégradable)

 

Comment ça marche ?

Vous avez déjà senti les odeurs désagréables qui se dégagent d’un bac à compost. Ces odeurs sont, tout simplement, des gaz produits par la décomposition des matières organiques. Il s’agit ici du processus naturel appelé fermentation.

Les centrales de biomasse sont des usines disposant de silos ou de grandes cuves. Ces derniers ne laissent pas entrer l’air afin de favoriser la fermentation. C’est au sein de grandes installations, appelées “digesteurs”, qu’on capture les biogaz. Par la suite, on brûle les matières organiques afin de produire de la chaleur ou de l’électricité.

Généralement, nous trouvons ce type d’installation dans des zones agricoles.

 

2.3. Biocarburants : les plantes (biomasse humide)

De plus, nous trouvons que déchets végétaux tels que les épluchures de cuisine ou encore les rebuts du jardinage peuvent également être utilisés pour produire le biogaz. Aussi, certaines plantes sont en mesure de se transformer en carburant afin de faire fonctionner le moteur des véhicules. Nous pouvons citer, par exemple, la canne à sucre, les graines de tournesol ou encore la betterave qui peuvent produire des biocarburants.

 

Comment ça marche ?

Il est important de souligner qu’il existe deux sortes de biocarburants :

⇒ Le biocarburant essence (éthanol)

Il s’agit d’une sorte d’alcool produit à partir de plantes riches en sucre ou en amidon (betterave). La première étape consiste à fermenter les sucres. Le jus obtenu de cette étape est, par la suite, distillé pour se transformer en éthanol.

⇒ Le biocarburant diesel

Ce biocarburant est produit à base de plantes riches en huile telles que les fleurs de colza ou de tournesol ou encore le soja. Les graines sont pressées pour en ôter l’huile. Cette dernière est, par la suite, transformée et raffinée pour être utilisée dans un moteur diesel.

 

3. Quels sont les différents modes de chauffage à la biomasse ?

De plus en plus utilisé ces dernières années, le chauffage biomasse se décline sous différentes formes :

3.1. Le poêle à bois

Il s’agit d’un chauffage d’appoint performant et économique. Ce type d’équipement peut utiliser un combustible sous forme de bûche ou de granulé de bois. Notons que le poêle à granulés de bois ou encore le poêle à bûches offrent tous deux un rendement excellent. Aussi, ces deux systèmes utilisent l’énergie la moins chère du marché.

 

3.2. La chaudière à bois

Ce type de système est en mesure de chauffer la totalité du circuit de chauffage d’un logement. Il peut également chauffer l’eau chaude sanitaire. Cependant, il nécessite un endroit de stockage du combustible. Nous trouvons sur le marché les chaudières à bûches ou à granulés de bois.

 

3.3. L’insert de cheminée

Si vous disposez d’une cheminée dans votre maison, il est recommandé d’y ajouter un insert cheminée. Cet élément encastrable, le rendement en chaleur de la cheminée est meilleur qu’avec un foyer ouvert.

 

4. L’énergie biomasse : quels sont ses avantages et ses inconvénients ?

Cette source d’énergie présente plusieurs avantages :

  • Tout d’abord, il s’agit d’une énergie renouvelable. Elle est ainsi inépuisable.
  • Aussi, comparé au gaz et à l’électricité, le bois est l’énergie la moins chère du marché. Notons que les granulés de bois offrent un rendement meilleur que les bûches.
  • De plus, cette énergie participe à la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre. En effet, le CO2 produit par la combustion des bioénergies est compensé par le CO2 absorbé par les végétaux lors de leur croissance.
  • Son utilisation permet également de réduire la dépendance au pétrole et au gaz.

Cependant, nous trouvons que la biomasse possède également quelques points négatifs :

  • Tout d’abord, nous remarquons qu’avec l’augmentation des consommateurs de la biomasse, les prix ont tendance à augmenter.
  • Aussi, ce type d’énergie nécessite une gestion minutieuse des forêts et des stocks naturels. En effet, une exploitation abusive peut conduire à déforestation et à l’appauvrissement de la biodiversité.

 

5. La biomasse : en France et dans le monde

Notons qu’à l’échelle mondiale, la biomasse représente 7% de la consommation d’énergie renouvelable. Mais, d’année en année, nous remarquons que les chiffres évoluent et son utilisation augmente de plus en plus. Cependant, elle demeure encore une infime partie de la production dans les énergies renouvelables.

Nous trouvons que la majorité des pays qui produisent de l’électricité issue de la biomasse sont principalement des pays de l’Amérique du Nord et de l’Europe de l’Est. En effet, ces pays sont réputés par l’importance de la production des déchets organiques.

En France, l’électricité provient essentiellement du nucléaire. L’énergie biomasse représente aux alentours de 7 % du renouvelable. Cette source d’énergie est placée en troisième position derrière l’hydraulique et l’éolien.

 

6. La biomasse : bon à savoir

  • La biomasse se présente comme la première forme d’énergie utilisée par l’homme
  • Afin de diversifier leurs bouquets énergétiques, nous trouvons des producteurs d’énergie (GDF, EDF, Suez) et des exploitants de réseaux de chaleur (Dalkia ou Cofely) qui utilisent la biomasse solide (bois et ses sous-produits).
  • Deux unités de mesure sont utilisées pour calculer le pouvoir calorifique. Nous parlons, bien évidemment, du pouvoir calorifique supérieur (PCS) et du pouvoir calorifique inférieur (PCI).
  • Cette source d’énergie renouvelable couvre près de 10% des besoins mondiaux en énergie.

 

7. Quelles sont les autres sources d’énergies renouvelables ?

En plus de la biomasse, nous trouvons d’autres types d’énergies renouvelables :

7.1. L’énergie éolienne

Il s’agit de l’énergie du vent. En effet, grâce à la force du vent, cette énergie permet de produire de l’électricité dans des éoliennes, appelées aussi aérogénérateurs. Les éoliennes peuvent être placées à terre ou « offshore ».

Notons que les 3 pays possédant les plus grands parcs éoliens sont l’Allemagne, les États-Unis et la Chine.

 

7.2. L’énergie solaire

Comme son nom l’indique, cette source d’énergie dépend principalement du soleil. Elle permet de produire l’électricité, et ce, à partir des panneaux photovoltaïques ou des centrales solaires thermiques. Notons que l’utilisation de l’énergie solaire passe par 2 composants : sa luminosité et sa chaleur.

Encore une fois, les pays qui sont classés premiers dans la production d’énergie solaire sont l’Allemagne, les États-Unis et la Chine. Nous trouvons également le Japon et l’Italie.

 

7.3. L’énergie hydraulique

Il s’agit ici de l’énergie fournie par le mouvement de l’eau. Grâce à la force de l’eau, cette énergie permet également de produire de l’électricité dans les centrales hydroélectriques. Elle exploite principalement les mouvements de l’eau et la gravité à travers le cycle de l’eau, les marées et les courants marins.

Il faut savoir que la Norvège, le Brésil, le Venezuela, le Canada ou encore la Suède se présentent comme étant les premiers pays à produire de l’énergie hydraulique. Dans ces pays, l’hydraulique représente la moitié de leur électricité.

 

7.4. La géothermie

C’est l’exploitation de la chaleur présente sous la surface de la Terre. Cette chaleur est utilisée pour chauffer les bâtiments ou produire de l’électricité. Cette énergie renouvelable a principalement deux usages. Nous pouvons, d’une part, utiliser une pompe à chaleur afin de produire de la chaleur en direct. D’autre part, nous pouvons, grâce à la chaleur,  produire de l’électricité avec des centrales géothermiques.

 

Conclusion

Nous pouvons dire que l’utilisation de la biomasse comme une alternative écologique et économique pour produire de la chaleur et l’électricité peut être très intéressante. Cependant, il est important de savoir qu’entreprendre une utilisation non-maîtrisée peut rapidement entraîner des déséquilibres environnementaux.

0/5 (0 Reviews)
Faïez MAALOUL

Laissez un commentaire