L’utilité du désembouage de pompe à chaleur et des systèmes de chauffage

Le désembouage de pompe à chaleur et de systèmes de chauffage représente une technique capitale pour pouvoir assurer un bon entretien de vos circuits hydrauliques.

Quand et pourquoi procéder à un désembouage ?

En cas de panne, mais aussi régulièrement par prévention !

Désembouer votre réseau permet d’optimiser les performances de l’installation et de réaliser des économies d’énergie et, donc, de réaliser des économies sur votre facture.

 

Par ailleurs, les nouvelles chaudières, particulièrement, les systèmes à condensation se trouvent être très sensibles aux boues. Ainsi, nettoyer votre installation et votre réseau de chauffage et les protéger contre ces impuretés est nécessaire si vous envisagez de remplacer votre ancienne chaudière.

désembouage pompe à chaleur

Sommaire

 

I. Qu’est-ce que les boues ?

Les boues proviennent de nombreux phénomènes :

 

I.1. L’entartrage

En effet, le calcaire qui se trouve dans l’eau vient de se déposer dans les canalisations, notamment, sur les parois et engendrer des dépôts. Ce phénomène dépend surtout de la qualité physico-chimique (taux de fer, PH, taux de chlorures, de sulfates…) de l’eau qui y circule. Avec le temps, cela est susceptible de réduire le diamètre des canalisations et de ralentir, alors, le passage de l’eau.

 

I.2. La corrosion

Le dioxygène dissous dans l’eau oxyde les composants métalliques de l’installation. Par la suite, cela peut causer la création d’oxydes ferreux qui risquent de détériorer certaines pièces et ainsi engendrer la formation de boues sur les parois, la détérioration du circuit du système de chauffage et des dysfonctionnements sur les équipements.

 

I.3. Les micro-organismes

Ces bactéries et algues se développent généralement dans les installations mal entretenues et dans les réseaux à basse température. On peut citer, à titre illustratif, les planchers chauffants. Les micro-organismes peuvent boucher les conduits.

 

I.4. Phénomène électrolytique

En effet, les divers métaux de l’installation du système de chauffage peuvent mal interagir entre eux et accélérer alors la corrosion ainsi que la formation de boues.

Soulignons également que le fait d’utiliser l’antigel dans les installations peut poser certains problèmes. En fait, la dégradation progressive de ce produit engendre une chute de pH et ainsi la formation d’acide. Cela peut causer la formation de dépôts solides sur les parois des tuyaux.

 

Ces mêmes phénomènes peuvent aussi concerner les circuits de climatisation.

 

II. Entretien de pompe à chaleur – Embouage et qualité de l’eau

D’autres causes peuvent engendrer l’embouage. Par exemple, pour que le système soit performant, il faut que la qualité de l’eau qui y circule soit optimale.

Certains matériaux peuvent causer la détérioration de cette dernière. On cite notamment les matériaux qui sont utilisés pour l’installation et qui ne se trouvent pas compatibles. Par ailleurs, cela peut être dû à la typologie de l’installation et à la température qui ne sont pas adéquates.

Il faut respecter d’autre part les mesures de PH de l’eau et les surveiller selon les métaux qui sont mis en contact. A titre illustratif, une eau qui est trop acide peut représenter un avertissement qu’il ne faut pas négliger.

 

III. Les préjudices qui peuvent être causés par les boues

Les dépôts de boue sont susceptibles d’affecter gravement le rendement de votre installation. Ils peuvent, à cet effet, causer l’usure de votre chaudière, de vos canalisations et même boucher vos radiateurs. On souligne que 1mm de tartre peut réduire de 5 à 10% le rendement des équipements, ce qui diminue la surface d’échange des radiateurs. En fait, les boues rendent difficile la circulation de l’eau ce qui peut entraîner une surconsommation de 15% approximativement et, ainsi, des centaines d’euros supplémentaires sur votre facture énergétique.

 

Si le problème de votre réseau de chauffage est causé par la présence de boue, le fabricant de la chaudière peut refuser de prendre en charge la pièce en défaillance (circulateur, corps de chauffe…) pendant la période de garantie.

 

IV. Qu’est-ce que le désembouage de pompe à chaleur et de réseaux hydraliques ?

Le désembouage représente un système qui permet de nettoyer la pompe à chaleur ou le chauffage central. En effet, c’est une technique qui a pour objectif de nettoyer les boues accumulées dans le circuit de chauffage. Il s’agit alors de récurer les circuits afin d’enlever les dépôts de magnétites, de calcaires ainsi que les dépôts dans les échangeurs, les tuyauteries et les radiateurs. Pour cela, on injecte un produit spécifique dans le réseau et, ensuite, on rince à l’eau.

On estime, par ailleurs, que le désembouage permet d’améliorer le rendement général de 15%.

 

V. Les techniques de désembouage de pompe à chaleur et de réseaux hydraliques ?

Aujourd’hui, on distingue entre 2 techniques de désembouage :

 

V.1. Désembouage avec machine (désembouage hydrodynamique)

Cette dernière permet d’envoyer de l’eau sous pression dans le réseau. On introduit de l’eau ainsi qu’un produit nettoyant sous pression dans le réseau. Une pompe est ensuite à utiliser pour faire circuler (pendant plusieurs minutes ou heures) ce mélange et décoller les boues. Par la suite, on effectue un rinçage du circuit.

 

V.2. En injectant un produit, appelé désembouant (désembouage chimique)

On laisse le produit agir dans le réseau pendant 24 à 48h. Ce produit permettra de mettre en suspension les particules qu’on va par la suite évacuer, soit lors de la vidange et après le rinçage.

 

V.2.a. Le nettoyage chimique doux

Le professionnel rince les canalisations pour reconditionner l’eau qui se trouve dans les circuits. Cette intervention permet l’utilisation de produits ne contenant pas d’acide, et d’éviter alors d’abîmer les vieilles installations ou de détériorer les conduits abîmés. Cependant, afin de pouvoir procéder à ce nettoyage, il faut avoir un accès aux installations qui est relativement simple et adéquat avec une opération de vidange.

 

V.2.b. Le nettoyage chimique fort

Lorsque l’embouage des canalisations se trouve plus important, un simple nettoyage chimique doux sera insuffisant. Ainsi, il faudra choisir le nettoyage chimique fort. Cette opération concerne surtout les réseaux entartrés. Le professionnel, afin de décaper le dépôt de calcaire réduisant le passage de l’eau, utilise des produits qui se composent d’acide fluorhydrique ou d’acide sulfurique.

==> Lors du remplissage, on injecte de façon systématique un inhibiteur de corrosion afin de protéger votre installation. 

Peu importe le type d’opération choisi, le système de chauffage doit être éteint lors de l’intervention. La vidange peut être par la suite réalisée via le robinet de la chaudière qui est prévue à cet effet ou celui qui est présent sur le radiateur.

 

VI. Les systèmes de chauffage concernés par le désembouage

Le désembouage concerne la totalité des systèmes de climatisation et de chauffage qui fonctionnent à la base d’un circuit central hydraulique. On cite alors les chaudières (gaz, bûches, fioul, mixtes, granulés), les pompes à chaleur (pompe à chaleur air-eau, pompe à chaleur géothermique, pompe à chaleur eau/eau, pompe à chaleur eau glycolée/eau, pompe à chaleur sol/eau) et les systèmes solaires combinés.

 

VII. Quand procéder au désembouage de pompe à chaleur et de réseaux hydrauliques ?

Certains signes peuvent être suffisants pour vous avertir. D’autres symptômes peuvent se trouver plus discrets et même passer inaperçus. Ainsi, il faut faire attention à certains dysfonctionnements pouvant nécessiter un diagnostic confirmé de la part d’un professionnel. Parmi ces signes et dysfonctionnements, on peut citer :

  • Des bruits qui viennent de la tuyauterie,
  • Un manque de débit dans l’installation,
  • Les filtres sur le réseau (comme le filtre d’entrée de la pompe à chaleur) se bouchent de manière anormale et rapide,
  • Un dysfonctionnement au niveau de certains terminaux du circuit, du radiateur, du ventilo-convecteur ou du plancher chauffant…

Astuce :

Afin de savoir si vous devez procéder à un désembouage de réseau, essayez de purger l’un des radiateurs. Si l’eau ne sort pas transparente, c’est qu’elle est chargée, le désembouage est donc souhaité.

 

VIII. Quels sont les avantages du désembouage de pompe à chaleur et de réseaux hydrauliques ?

Procéder à un désembouage de votre réseau de chauffage en cas de problème ou régulièrement présente plusieurs avantages :

  • Faciliter le passage de l’eau dans les conduits : en effet, dans le cas contraire, le système perdra en performance et sera obligé de fonctionner à plein régime afin de pouvoir compenser. C’est ce que peut engendrer une surconsommation.
  • Améliorer l’efficacité du réseau.
  • La réduction de votre consommation d’énergie.
  • Optimiser le fonctionnement de votre système de chauffage.
  • Assurer un meilleur confort de chauffe.
  • Préserver vos équipements et allonger leur durée de vie en évitant certaines usures pouvant être engendrées par les boues…

 

IX. Quels sont les inconvénients du désembouage de pompe à chaleur et de réseaux hydrauliques ?

Le désembouage peut présenter malheureusement certains inconvénients, notamment, sur les vieilles installations qui sont déjà abîmées et usées. En fait, ce procédé peut décoller des boues qui, auparavant, permettaient l’obstruction des fuites.
C’est pour cette raison qu’on vous conseille de contrôler annuellement la concentration de l’inhibiteur de boue qui est présente dans l’eau du réseau.

 

X. Prévenir les risques d’embouage et entretien de pompe à chaleur

Afin de prévenir les risques d’embouage, on vous recommande de réaliser, avant la première mise en service de l’installation, un prétraitement chimique ou un rinçage lors des 6 mois qui suivent l’installation.

Ensuite, pour éviter l’embouage des circuits de climatisation et de chauffage, il vaut mieux procéder à un désembouage régulièrement, au moins tous les 5 à 10 ans.

Par ailleurs, d’autres techniques de prévention vous permettent d’éviter la formation des dépôts de boue sur les parois du réseau, après le désembouage ou l’installation d’un nouveau système :

  • Injecter, à l’intérieur du circuit, des produits inhibiteurs de corrosion.
  • Installer des pots à boues (aussi appelés ports de décantation magnétique).
  • Mettre en place des désemboueurs magnétiques.
  • Effectuer un entretien de pompe à chaleur régulier.
  • Réparer les éventuelles pour réduire les problèmes de pression et les problèmes de présence trop importante d’oxygène. En effet, ces deux éléments peuvent accélérer l’embouage du système.
  • Procéder à une maintenance annuelle du système de chauffage pour détecter en amont un éventuel dysfonctionnement : embouage, panne, fuite…
  • Purger les émetteurs de chauffage afin de limiter la présence d’oxygène dans le circuit central et les risques de corrosion. Souvent, des fuites qui existent dans le circuit peuvent causer la baisse de la pression d’eau, ce qui nuit aux performances énergétiques système et engendre l’entrée d’oxygène dans le circuit, donc, la corrosion. Si la pression continue à baisser sans arrêt, même après l’avoir remontée, c’est qu’il y a peut-être des fuites.

 

XI. Quelle réglementation sur le désembouage de pompe à chaleur et de réseaux hydrauliques ?

A part les recommandations habituelles en rapport avec l’entretien annuel de certains systèmes (contrat d’entretien), il n’y a pas une réglementation qui rend le désembouage obligatoire. Il s’agit plutôt de privilégier des contrôles réguliers pour s’assurer du bon fonctionnement du système et d’un rendement irréprochable au fil du temps.

Toutefois, le désembouage est obligatoire lors du changement de votre pompe à chaleur ou de votre chaudière. En effet, le fabricant peut exiger cette technique afin de pouvoir bénéficier de la garantie constructeur.

Par ailleurs, cela vous permet de vous assurer que la nouvelle installation ne présente pas de risques, de prévenir un éventuel embouage, etc. Quoi qu’il en soit, une vérification annuelle est souhaitable.

 

XII. Intervention d’un professionnel

Pour booster le fonctionnement du système de chauffage, il vaut mieux faire appel à un professionnel pour effectuer le désembouage des radiateurs et profiter pour une vérification complète de l’ensemble de l’installation.

 

XII.1. Diagnostiquer les anomalies

Le professionnel pourra diagnostiquer les anomalies présentes dans votre système au travers de la thermographie. Cela consiste à analyser des infrarouges pour obtenir l’image thermique d’une scène.

Une fois les données sont regroupées et analysées, le professionnel pourra identifier les causes du dysfonctionnement du système et mettre en œuvre une solution efficace.

 

XII.2. Optimiser la fiabilité ainsi que le rendement de votre installation

Afin d’éviter les dysfonctionnements et les différentes et éventuelles pannes d’un système de chauffage, il faut effectuer régulièrement un nettoyage hydromécanique à haute pression. Le désembouage permet de pérenniser l’usage de votre système. Cette technique permet par ailleurs de faciliter le passage de l’eau présente dans les circuits du réseau, en fonction du degré d’encrassement, le professionnel peut avoir recours au désembouage chimique ou au nettoyage hydrodynamique.

Outre les résolutions curatives, on trouve aussi des solutions préventives qui permettent d’améliorer le rendement du système de chauffage en défaillance.

 

XIII. Prix d’un désembouage de système de chauffage

Le prix d’un désembouage de système de chauffage lors d’un remplacement de chaudière est estimé à 320 € HT en moyenne.
Il existe par ailleurs des kits de désembouage que vous pouvez réaliser vous-même. Ces derniers coûtent généralement entre 200 € et 300 €.

Si vous souhaitez faire intervenir un professionnel, il faut prévoir un budget un peu plus élevé, soit entre 400 € et 800 € TTC, en fonction de la technique utilisée ainsi que la taille de votre réseau de chauffage.

Cette intervention peut être incluse dans une facture qui est plus globale, par exemple, une facture d’installation de chaudière.

Notons qu’une opération de désembouage peut prendre plusieurs heures. Néanmoins, plus l’embouage est significatif et plus les radiateurs sont nombreux, plus le plombier ou le chauffagiste aura besoin de temps afin de remettre le circuit en bon état de fonctionnement.
En fonction du professionnel que vous comptez contacter, le prix des produits à utiliser ne sera pas nécessairement inclus dans la facture.

 

Conclusion

L’embouage, vu ses impacts considérables, peut être perturbant et inquiétant. En effet, l’eau qui circule dans les réseaux de chauffages est susceptible de laisser des corrosions. Ce phénomène est dû à l’association de l’oxygène aux bactéries engendrant ce que l’on appelle « effet de pile » entre les différents matériaux qui sont présents dans vos installations. Alors, des « boues » peuvent se former et se condenser sur les radiateurs (ou sur les autres équipements du système de chauffage) provoquant alors leur détérioration ainsi qu’une baisse de rendement et une énergétique qui peut aller jusqu’à 50% à 100%.

Dans une telle situation, le désembouage de circuit sera nécessaire pour obtenir une performance plus optimale. Soulignons par ailleurs que le désembouage s’ancre dans une démarche éco citoyenne de performance énergiques, ce qui contribue, d’une manière ou d’une autre, à la sauvegarde de la planète.

Après un désembouage, nous vous recommandons de faire des contrôles et suivis réguliers de vos installations. Alors, vous pouvez par exemple installer un inhibiteur de corrosion pour pouvoir vérifier tous les mécanismes.

Faïez MAALOUL

Laissez un commentaire