Comment limiter les déperditions thermiques ?

déperditions thermiquesEtant donné que le chauffage s’avère être une source importante de votre consommation d’énergie, il est important de limiter les déperditions thermiques de son bâtiment.

Quelles sont les causes des pertes thermiques ?

Nous trouvons plusieurs raisons qui peuvent engendrer des déperditions thermiques telles qu’une isolation insuffisante.

 

Vous l’ignorez peut-être, mais les déperditions thermiques entraînent, malheureusement un gaspillage énergétique inutile. On parle de déperdition thermique lorsque la chaleur s’échappe par les portes, les fenêtres ou encore le toit. Ce phénomène est en mesure de provoquer une augmentation des factures.

Dans cet article, nous allons essayer de répondre aux questions les plus fréquentes qui tournent autour du sujet de la déperdition thermique.

déperditions thermiques

Sommaire

 

1. Qu’est-ce que les déperditions thermiques ?

La déperdition thermique est en réalité la perte de chaleur subie par une habitation. Elle est souvent due aux interactions entre espaces intérieur et extérieur et aux échanges d’air qui en résultent. Ce phénomène altère directement l’efficacité thermique du bâtiment. Réellement, il s’agit des calories produites par le système de chauffage qui sortent vers l’extérieur. Ces pertes se produisent généralement de trois façons :

  • Les déperditions surfaciques (à travers les parois vitrées) : portes et fenêtres vitrées donnant sur l’extérieur
  • Les pertes de chaleur par ponts thermiques
  • Les déperditions par renouvellement d’air

 

2. Pourquoi limiter les déperditions thermiques ?

  • Diminuer les pertes de chaleur permet dans un premier lieu de réaliser des économies d’énergie considérables. Cela est en mesure de se refléter sur la facture d’électricité ou de gaz. Par exemple, dans le cas d’un chauffage au bois, vous allez utiliser moins de bûches.
  • Aussi, une bonne isolation va assurer un meilleur confort thermique. Ainsi, votre maison va rester chaude en hiver et fraîche en été.
  • Enfin, réduire les déperditions thermiques vous permet de diminuer l’utilisation de la climatisation pendant l’été et le système de chauffage durant l’hiver. Soulignons que l’impact sur l’environnement est considérablement diminué.

 

3. Quels sont les points de déperdition de chaleur de votre habitation ?

La toiture

Il faut savoir que le toit représente 25 à 30% des pertes de chaleur. En effet, exposé au froid et au vent, il se présente très souvent comme un point faible de votre habitation. Pour remédier à cela, vous devez penser à effectuer des travaux de :

  • Isolation de la toiture
  • Isolation des combles perdus

Les murs

Un autre point de déperdition à ne pas négliger, c’est les murs. En effet, ces derniers représentent 25 et 25% des pertes de chaleur. Cela est, malheureusement, causé par une mauvaise isolation des murs. Généralement, nous avons tendance à donner plus d’importance à l’isolation intérieure des murs. Toutefois, il faut savoir que la mise en place d’un isolant épais, installé à l’extérieur s’avère plus efficace.

Les fenêtres

Voilà que même les fenêtres peuvent également être à l’origine de 10 à 15% des déperditions thermiques. En effet, si vous disposez d’anciennes fenêtres ou encore si vos fenêtres disposent d’un simple vitrage, cela est en mesure de réduire considérablement autant votre confort thermique que votre confort acoustique.

Pour remédier à cela, vous pouvez mettre en place des vitrages et des menuiseries plus performants (double ou triple vitrage, par exemple).

Le sol

Les pertes de chaleur peuvent, aussi, provenir du plancher bas de votre habitation. Une bonne isolation du sol de votre logement vous permet de diminuer votre consommation d’énergie, et ce, de 7 à 10%.

Les ponts thermiques

Ils correspondent à une interruption dans l’isolation. Ils sont en mesure de représenter 5 à 10% de vos pertes de chaleur. Très souvent, nous trouvons que les ponts thermiques se situent sur les points de jonction des isolations de votre habitation. Nous pouvons trouver ainsi des ponts thermiques entre le mur et le sol, entre le mur et la toiture, ou encore autour des fenêtres.

Si vous avez ce genre de problème, vous pouvez réaliser :

  • l’isolation des murs par l’extérieur
  • l’isolation du sol.

 

4. Comment déterminer les sources des déperditions thermiques ?

Effectuer une étude thermique de votre habitation est en mesure de faire une analyse complète de sa performance énergétique. Réalisé par un spécialiste, ce diagnostic sert à déterminer les sources de déperdition thermique de votre habitation (maison ou appartement). Le professionnel va effectuer des vérifications visuelles et utiliser un logiciel ou une caméra thermique afin d’identifier les surfaces où l’isolation est défectueuse.

Notons que la méthode de la caméra thermique consiste en réalité à utiliser un thermograme qui va déceler les pertes de chaleur, les défauts d’isolation du logement et les ponts thermiques.

A la suite de ce bilan thermique, un rapport complet est remis au propriétaire. Cette étude contient, généralement, des recommandations des travaux à réaliser. Ces derniers vont permettre d’améliorer la qualité énergétique de votre habitation.

 

5. Déperditions thermiques : comment améliorer la qualité énergétique de son logement ?

Vous ne le savez, peut-être, pas, mais, la production d’eau chaude et le chauffage représentent entre 60 et 75% de la consommation totale d’énergie d’une habitation. Afin de limiter les pertes de chaleur et ainsi diminuer vos dépenses, nous trouvons plusieurs méthodes d’amélioration envisageables :

  • Consolider l’isolation de votre habitation permet de limiter les déperditions thermiques, tout en réduisant vos besoins de chauffage.
  • Choisir des systèmes de chauffage à haute performance. Nous pouvons citer, à titre d’exemple, la Chaudière gaz à condensation. Ce type de système est en mesure de consommer jusqu’à 20 % d’énergie en moins qu’une chaudière classique.
  • Disposer d’un appareil de ventilation efficace tel qu’une VMC double flux. Cette dernière permet de limiter l’humidité au sein de votre logement. Aussi, elle permet de renouveler l’air sans perte de chaleur.

 

6. Quelles sont les aides financières pour réduire les déperditions de chaleur ?

Nous trouvons plusieurs aides pour vous aider à financer vos travaux d’isolation :

  • Prime énergie
  • Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique
  • Aides de l’Anah
  • Eco-prêt à taux zéro

 

7. Quelle différence entre déperdition énergétique et déperdition thermique ?

Alors que la déperdition thermique fait référence à la perte de chaleur, la déperdition énergétique, quant à elle, concerne la perte de l’énergie produite. Cependant, nous pouvons dire que la déperdition, qu’elle soit énergétique ou thermique, engendre une surconsommation de chauffage.

 

Conclusion

Nous pouvons dire en guise de conclusion que les déperditions thermiques peuvent causer une gêne au niveau du confort thermique au sein d’une habitation. Aussi, ces pertes de chaleur engendrent également une augmentation de la consommation de chauffage. D’où l’importance d’identifier les sources de pertes de chaleur pour améliorer la qualité thermique de votre bâtiment.

5/5 (1 Review)
Faïez MAALOUL

Laissez un commentaire