Conditionnement d’air ou climatisation : tout ce que vous devez savoir

Très agréable en été, un système de conditionnement d’air fait souffler un vent de fraîcheur au sein de son habitation. Ce type de système apporte plusieurs avantages non négligeables, et ce, malgré l’investissement du départ. En effet, le principal avantage de cet appareil est de réguler la température intérieure. Ainsi, vous êtes en mesure de profiter d’un confort thermique au sein de votre logement.

Comment bien choisir son système de conditionnement d’air ?

Plusieurs critères sont à prendre en considération lors de votre achat d’un appareil de conditionnement d’air.

Dans cet article, nous allons essayer de répondre aux questions les plus fréquentes qui tournent autour du système de conditionnent d’air.

conditionnement d'air

Sommaire

 

1.Le conditionnement d’air : c’est quoi ?

Tout d’abord, il est important de savoir que le conditionnement d’air est le synonyme de climatisation. Ainsi pour définir cette notion, nous pouvons dire qu’il s’agit d’une méthode de traitement de l’air permettant de contrôler la température, l’hygrométrie et éventuellement la qualité de l’air au sein d’un bâtiment. Un air conditionné désigne ainsi une atmosphère contrôlée et traitée afin de bénéficier d’un degré de confort thermique.

Ce n’est qu’au début du 20ème siècle que se sont apparues aux États-Unis les méthodes employées pour maintenir artificiellement l’air d’un local  ou d’une voiture dans des conditions désirées de température et d’humidité. Dans la langue de Shakspeare, nous parlons d’« air conditioning ». Aussi, l’air ainsi traité est appelé conditioned air et l’appareil air conditioner. Ces termes ont été traduits en français sous les formes de conditionnement d’air, air conditionné et conditionneur d’air.

En suivant l’évolution de l’air conditionné, plusieurs expressions se sont apparues telles que le verbe climatiser et ses dérivés : climatisé, climatisation et climatiseur. Il faut savoir qu’il s’agit essentiellement des termes qui désignent les mêmes concepts.

 

1.1. Comment fonctionne un système d’air conditionné ?

Un système de conditionnement d’air ou un climatiseur dispose un peu du même fonctionnement qu’un réfrigérateur. Grâce à un fluide frigorigène en évacuant la chaleur à l’extérieur, il refroidit l’air ambiant. Nous pouvons dire que c’est un appareil thermodynamique conçu pour produire du froid et qui fonctionne en circuit fermé. Nous trouvons plusieurs types de systèmes de climatisation :

  • La climatisation avec une ou plusieurs unités intérieures et une unité extérieure.
  • Climatisation mobile
  • Climatisation réversible

 

1.2. Conditionnement d’air : de quoi est composé un système d’air conditionné ?

Il faut savoir que le cycle de production du froid se compose de :

  • Deux échangeurs : il s’agit d’un condensateur et un évaporateur. L’air chaud présent dans la pièce se refroidit au sein de l’évaporateur. Cette opération s’effectue grâce au frigorigène qui est à l’état gazeux.
  • Un mécanisme donne lieu à une vapeur qui va jusqu’au compresseur. Ce dernier joue le rôle de pompe à haute pression.
  • Un condensateur va ensuite évacuer les calories de chaleur hors de la pièce. Généralement, cela se réalise via un système de tuyaux qui va vers l’extérieur du logement.
  • Un fluide frigorigène transformé en liquide est retransmis vers l’évaporateur.

Soulignons que cette opération se répète jusqu’à obtenir la température souhaitée.

 

2. Comment bien choisir son appareil de conditionnement d’air ?

Il faut savoir que le choix d’un système de conditionnement d’air n’est pas à prendre à la légère. En effet, ce type d’appareil demande de bien déterminer vos besoins, car son efficacité est reliée à plusieurs critères.

2.1. Fréquence d’utilisation

Il faut savoir que l’utilisation d’un système de conditionnement d’air augmente votre consommation d’électricité mensuelle selon votre fréquence d’utilisation, avec une augmentation de 25 % pour plus de 4h d’utilisation par jour.

 

2.2. Classe énergétique

Un système de conditionnement d’air de classe énergétique comprise entre A+++ et A sera plus cher à l’achat. Cependant, sur le long terme, il sera bien plus rentable et plus économique.

 

2.3. Étiquette énergétique

Cette étiquette énergétique indique la classe énergétique. Elle est en mesure d’établir des comparatifs entre les différents systèmes, en fonction de :

  • La puissance frigorifique exprimée en kW
  • La mesure des décibels, exprimée en dB
  • Le taux EER (Energy Efficiency Rating) : le rapport entre la puissance frigorifique et l’électricité nécessaire à ce fonctionnement
  • La consommation d’énergie en kWh
  • La puissance calorifique exprimée en kW
  • Le taux COP qui indique le rapport entre puissance calorifique et consommation électrique.

 

2.4. Le volume sonore

Le volume sonore d’un système de conditionnement d’air varie entre 45 et 60 dB. Un appareil silencieux plus coûteux, mais plus agréable.

Nous trouvons, sur le marché, deux types de climatiseurs silencieux :

  • Ceux bénéficiant du label Eurovent
  • Ceux équipés de l’option Silence, aussi appelée Sleep.

 

2.5. Le filtre

Nous trouvons deux types de filtres :

2.5.1. Le filtre à charbon

Il est utilisé pour lutter contre les mauvaises odeurs.

 

2.5.2. Le filtre électrostatique

Il est utilisé pour lutter efficacement contre les poussières et les bactéries.

 

2.6. Options utiles

  • Télécommande à distance
  • Programmation électronique
  • La possibilité d’actionner le déshumidificateur et le ventilateur

 

3. Quels sont les différents types de systèmes de conditionnement d’air ?

Sur le marché, nous trouvons deux grands types d’appareils de clim : les climatiseurs monoblocs et les climatiseurs splits.

3.1. Les climatiseurs monoblocs

Comme leurs noms l’indiquent, ces systèmes de clim monoblocs ne comprennent qu’une seule unité. Ce type d’appareil est facile à installer. Nous trouvons :

  • Un climatiseur monobloc mobile (clim sur roulette)
  • Un climatiseur monobloc fixe (placé dans le mur)

De plus, un climatiseur monobloc est uniquement réservé aux petits espaces. Cela est dû à cause de sa puissance modérée. Il est généralement utilisé comme étant un clim d’appoint. Si vous souhaitez climatiser de grandes surfaces ou une maison entière, il faudrait envisager pour un autre type de système de conditionnement d’air. Nous parlons, bien évidemment, d’une climatisation dite split.

 

3.2. Les climatiseurs Split

Il est important de souligner, tout d’abord, que Split n’est pas le nom d’une marque, mais il s’agit des caractéristiques d’un climatiseur. C’est un climatiseur qui s’oppose à la climatisation monobloc. Il dispose de deux unités : une unité intérieure et une unité extérieure pour l’évacuation des calories.

Etant donné qu’il dispose d’une unité extérieure, ce type d’appareil est moins bruyant et plus performant que les monoblocs.  Il s’agit de la solution la plus économique et la plus facile d’installation.

Si vous souhaitez climatiser plusieurs espaces, optez pour un climatiseur multiplit.

 

3.2.1. Le climatiseur split mobile

Ce système est un appareil sur roulette très simple à utiliser. Avec le climatiseur split mobile, l’unité mobile du climatiseur est reliée à l’unité extérieure via un tuyau ou une gaine d’évacuation. Il faut donc penser à percer un trou de 10 à 15 cm dans le mur.

Cependant, il faut savoir que le résultat est bruyant et peu esthétique.

 

3.2.2. Le climatiseur split mural

Nous pouvons dire qu’il s’agit de l’un des climatiseurs les plus utilisés. Il est généralement placé en hauteur sur les murs de l’espace à climatiser. Aussi, son installation est esthétique et peu encombrante.

 

3.2.3. Le climatiseur split console

Ce type d’appareil est mis sur le sol . Nous trouvons un climatiseur à simple flux avec une seule sortie d’air et un climatiseur avec 2 sorties d’air.

 

3.2.4. Le climatiseur split gainable

Ce type de climatiseur a la particularité d’être invisible. En effet, l’ensemble des gaines qui relie les différentes unités entre elles est dissimulé sous le plafond. Ainsi, cet appareil ne peut être utilisé que dans des habitations bénéficiant de faux plafonds ou de combles.

 

3.2.5. Le climatiseur split casette

Cet appareil est encastrable et se place au plafond. Ce système est très puissant. Il possède en général de 1 à 4 sorties d’air. Aussi, il est conseillé pour des pièces de 60 à 70 m² avec une hauteur sous plafond de 3 m. Il est déconseillé pour les logements de moins de 60 m² parce que les habitants vont ressentir directement le souffle d’air sur eux.

 

4. Comment bien entretenir son système de conditionnement d’air ?

Lorsqu’on a un appareil de conditionnement d’air, il faut en prendre soin. En effet, il est important de bien entretenir son équipement afin qu’il reste performant.  En fait,  cela permet de toujours en bénéficier de manière optimale.

Conditionnement d’air : comment nettoyer la climatisation ?

En plus de l’intervention d’un professionnel, vous êtes en mesure d’effectuer quelques gestes d’entretien classique. En effet, vous pouvez nettoyer le filtre de votre appareil. Il faut savoir que le filtre d’un appareil de conditionnent d’air est très important. En effet, cet élément vous protège des allergènes, de la pollution et des poussières. Il est recommandé de le nettoyer une fois par an au minimum.

  • Ouvrir le panneau pour avoir accès aux filtres
  • Enlever les filtres
  • Vérifier l’aspect du filtre
  • Nettoyer le filtre avec de l’eau tiède
  • Laisser sécher le filtre à l’air libre
  • Une fois parfaitement sec, le remonter sur votre climatiseur

Il faut savoir que le nettoyage des filtres fait partie du contrat annuel d’entretien conclu avec un chauffagiste.

 

5. Conditionnement d’air : comment être un technicien en froid et en climatisation ?

Un technicien en froid et en climatisation est un spécialiste du froid. En effet, il a pour mission d’installer, mettre en service et maintenir des installations frigorifiques (froid commercial, froid industriel, etc.) ou des équipements de conditionnement d’air et de climatisation.

 

5.1. Les activités de ce professionnel

  • Établir des installations de froid ou de climatisation ; établir des devis
  • Identification des phases d’intervention
  • Mettre en place des équipements et matériels dans le respect du dossier technique
  • Mettre en service les installations et former les utilisateurs
  • Maintenir les installations en bon état de fonctionnement
  • Examiner la conformité des matériels installés
  • Faire des opérations de dépannage (y compris sur des installations de chauffage)

 

5.2. Les compétences requises

  • Avoir le sens du service, relationnel client
  • Etre doté d’une capacité à raisonner avec méthode et à détecter une situation anormale
  • Respecter des normes qualité, sécurité et environnement
  • Avoir une bonne connaissance des matériaux et matériels utilisés
  • Savoir lire et interpréter des plans, schémas électriques et fiches d’instruction
  • Savoir maîtriser les technologies liées aux installations climatiques, frigorifiques et électriques

 

5.3. Les perspectives d’évolution de ce métier

  • Chargé d’affaires
  • Responsable maintenance
  • Chargé de maintenance
  • Technico-commercial

 

Conclusion

Nous pouvons dire, en guise de conclusion, qu’un système de conditionnement d’air ou un climatiseur permet de bénéficier d’un confort thermique au sein de votre habitation. En outre, il est en mesure de purifier votre air en éliminant les poussières et particules volatiles invisibles à l’œil nu.

0/5 (0 Reviews)
Faïez MAALOUL

Laissez un commentaire